Air Force Bat 21

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Air Force Bat 21

Titre original Bat*21
Réalisation Peter Markle
Scénario William C. Anderson
George Gordon
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sortie 1988
Durée 105 min

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Air Force Bat 21 (BAT*21) est un film américain de Peter Markle sorti en 1988. Tiré d'une histoire vraie, il raconte le sauvetage, très controversé, du seul survivant d'un EB-66, indicatif Bat*21, abattu par un missile SAM-2 pendant la guerre du Viêt Nam.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Pour sa 63e mission, le 2 avril 1972, le lieutenant-colonel Iceal Hambleton, spécialiste de l'USAF du brouillage électronique et des missiles, embarqua à bord d'un EB-66C afin de préparer un raid de B-52 Stratofortress.

L'appareil est abattu par un missile SA-2 nord-vietnamien, et le lieutenant-colonel Iceal Hambleton est le seul survivant. Il sauta en parachute et atterrit en pleine concentration de troupes nord-vietnamiennes.

L'USAF va déployer d'énormes moyens aériens de sauvetage, sans limitations de coûts, de matériels (plusieurs autres avions et hélicoptères abattus) et moyens humains (plusieurs morts), incluant l'intervention des Navy Seals et va même demander de retarder le bombardement de cette zone ainsi que l'offensive terrestre qui devait suivre, afin de récupérer avant les Nord-Vietnamiens (qui connaissaient aussi l'identité du survivant) le colonel Hambleton.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Le film est filmé entièrement à Sabah en Malaisie, avec l'assistance du gouvernement.

L'une des particularités du film, et du livre dont il est tiré, réside dans le code particulier que le colonel Hambleton et l'équipe chargée de son exfiltration utilisent pour communiquer. En effet, le colonel et l'équipe peuvent communiquer par radio, mais ils savent que leurs communications sont écoutées par les Viêt-Cong, informés par leurs conseillers militaires soviétiques. De gros moyens sont donc également mis en place, côté Viêt-Cong, pour capturer Hambleton, qui ont conscience de la valeur des informations que détient le colonel.

Pour contourner ce problème, et éviter de tomber dans une embuscade, le colonel Hambleton va spontanément utiliser ses connaissances des différents parcours de golf à travers les États-Unis. Ainsi, au lieu d'indiquer les positions en clair, les conversations ressemblent à « rendez-vous au trou no 8 d'Augusta » (sous-entendu « depuis ma position actuelle »). Cela parle immédiatement à un adepte du golf, alors qu'un non connaisseur devra prendre du temps pour récupérer les informations adéquates et retrouver la position à venir. C'est ce temps qui sera exploité pour prendre une petite avance sur les troupes Viêt-Cong. L'histoire ne dit pas si cela a joué un rôle déterminant, mais cette particularité de l'intrigue est en grande partie à l'origine du succès du livre, et, dans une moindre mesure, du film.

Accueil[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

(en) Air Force Bat 21 sur l’Internet Movie Database