Aimak

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Aïmag.

Aimak

Populations significatives par région
Drapeau de l'Afghanistan Afghanistan 1 000 000 (est.)
Population totale 250 000 à 2 000 000
Autres
Régions d’origine

Asie centrale

Langues

Aimak

Religions

Islam sunnite

Ethnies liées

Peuples iraniens et turco-mongols

Les Aimak (ou Aimaq) sont des tribus semi-nomades d’origine perso-mongoloïde parlant le persan[1]. Ils vivent sur les hauts plateaux du Nord-Ouest de l'Afghanistan, juste au nord de la ville de Hérat, ainsi qu’en Iran, dans le Khorassan[2].

Apparentés aux Hazaras, même s'ils sont musulmans sunnites, et dans une moindre mesure aux Tadjiks, ils vivent à l'ouest du Hazarajat dans les provinces de Ghôr (tribu des Taïmanni (Taymani (en))), Farâh, Hérât, Badghis, Fâryâb, Djôzdjân et Sar-é Pol.

Les estimations sur la population Aimak varient entre 250 000 et 2 millions d'individus en Afghanistan.
Le recensement est rendu difficile par les pressions qu'ils sont pu subir en tant que minorité, à l'instar des Hazaras, notamment sous le régime des talibans. Certains Aimak ont ainsi été recensés par l’État comme Hazaras ou Perses.

Étymologie[modifier | modifier le code]

  • Le terme Aïmak ou Aimaq, signifie "tribu" et de nos jours Aïmag est le nom désignant les provinces de Mongolie, ce qui explique l’origine du nom de ce peuple, qui d’ailleurs était connu à l'origine sous le nom de Tchahar (quatre) Aimaks, de par leur subdivision en quatre tribus principales, renommées pour leur aptitude au combat : les Taïmanni (prédominants à Ghôr), les Ferozkhoi, les Taimuri, et les Jamshidi[3].
  • Par extension, Aimak désigne aussi le dialecte du persan parlé par ces populations, quoique certains groupes d’Aymaq Taïmanni et Maleki aient adopté le pachtoun[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Cf. (en) Tom Lansford, A bitter harvest: US foreign policy and Afghanistan, Ashgate Publ. Ltd.,‎ 2003, 198 p. (ISBN 0754636151), p. 25 : « Le mot Aimaq signifie proprement « tribu » mais le peuple Aimaq regroupe en fait plusieurs ethnies distinctes. Cette classification a fini par désigner un ensemble de tribus nomades apolitiques. »
  2. d'après A. Janata, Encyclopædia Iranica, Ehsan Yarshater (réimpr. édition numérique) (lire en ligne), « AYMĀQ »
  3. Willem Vogelsang, The Afghans, Wiley-Blackwell,‎ 2002 (ISBN 9780631198413), p. 37 et suiv.
  4. Willem Vogelsang, The Afghans, Wiley-Blackwell,‎ 2002 (ISBN 9780631198413), p. 18

Liens externes[modifier | modifier le code]