Ailuronyx seychellensis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ailuronyx seychellensis

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Ailuronyx seychellensis mâle

Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Sauria
Infra-ordre Gekkota
Famille Gekkonidae
Genre Ailuronyx

Nom binominal

Ailuronyx seychellensis
(Duméril & Bibron, 1836)

Synonymes

  • Platydactylus seychellensis Duméril & Bibron, 1836

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Ailuronyx seychellensis est une espèce de geckos de la famille des Gekkonidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Aire de répartition de l'espèce Ailuronyx seychellensis selon l'UICN (consulté le 20 mars 2013).

Cette espèce est endémique des Seychelles[1]. Elle se rencontre à Mahé, à Silhouette, à Praslin, à Aride, à La Digue, à Frégate, à Cousin et à Cousine[2].

Description[modifier | modifier le code]

C'est un gecko nocturne et arboricole, il a un aspect trapu. Les membres sont courts et forts, et le corps est épais. La couleur de base est le brun-jaune, parsemé de taches plus sombres sur le dos et la tête. La peau a un aspect rugueux, et fait de nombreux plis.

Trois formes distinctes de cette espèce sont connues :

  • la naine d'une taille d'environ 15 cm ;
  • la normale d'une taille d'environ 21 cm ;
  • la géante d'une taille d'environ 26 cm.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Son nom d'espèce, composé de seychell[es] et du suffixe latin -ensis, « qui vit dans, qui habite », lui a été donné en référence au lieu de sa découverte.

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Duméril & Bibron, 1836 : Erpetologie Générale ou Histoire Naturelle Complete des Reptiles. Librairie Encyclopédique Roret, Paris, vol. 3, p. 1-517 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Volobouev & Ineich, 1994 : A chromosome banding study of Ailuronyx seychellensis (Reptilia, Gekkonidae) and its phylogentic affinities. Journal of Herpetology, vol. 28, n. 2, p. 267-270.
  • Henkel & Zobel, 1987 : Zur Kenntnis des Bronzegeckos Ailuronyx seychellensis (Duméril & Bibron, 1836). Herpetofauna, vol. 9, n. 51, p. 12-14.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Référence Reptarium Reptile Database : Ailuronyx seychellensis  (en)
  2. Référence UICN : espèce Ailuronyx seychellensis (en) (consulté le 11 sept. 2012)