Ailill Molt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ailill Molt
Titre
Haut-roi d'Irlande
Prédécesseur Coirpre mac Néill
Successeur Lugaid mac Lóegairi
Biographie
Dynastie Uí Fhiachrach
Date de décès 482
Père Nath Í mac Fiachrach
Mère Ethne ingen Chonrach Caisa
Enfant(s) Cellach, Mac Ercae

Ailill ou Oilioll Molt mac Dathí roi de Connacht et Ard ri Érenn semi légendaire mort en 482 il correspond au « Ailill » mentionné dans le Baile Chuinn Chétchathaig.

Biographie[modifier | modifier le code]

Aillil Molt mac Dathí mac Fiachra est considéré comme l'un des cinq ou peut-être plus nombreux fils (il serait le benjamin ?) de Dathí c'est-à-dire Nath Í mac Fiachrach, ancêtre éponyme Uí Fhiachrach rois de Connacht. Sa mère est réputée être Ethne ingen Chonrach Caisa. selon les listes royales médiévales, Ailill Molt est le dernier Ard ri Erenn qui ne serait pas un descendant de Niall Noigiallach l'ancêtre éponyme des Uí Néill. Son surnom signifie « bélier » ou « temps » mais on ne sait pas pourquoi il lui a été attribué.

Règne[modifier | modifier le code]

Successeur du cousin germain de son père Lóegaire mac Néill le fils de Niall Noigiallach il aurait régné une vingtaine d’années sur l’Irlande comme Ard ri Erenn. On estime désormais que les listes d'Ard ri occultent le règne de Coirpre mac Néill vers 485 comme successeur de son frère Lóegaire[1]

Les annalistes relèvent qu’il a célébré la Fête païenne de Tara en 467, 469 et 470[2] . Ses défaites et ses victoires contre le Leinster; respectivement à Duma Aichir en 468 et à Bri Eile en 475[3] ainsi que sa défaite finale et sa mort à la bataille d’Ocha devant une vaste coalition qui rassemblait selon les Annales des quatre maîtres [4] :

Ce combat qui permit aux Uí Néill de s’imposer à la royauté de Tara dut laisser une grande trace dans les mémoires car il sert de repère dans plusieurs « synchronismes » dont ceux de Flann Manistreach. Lugaid mac Lóegairi lui succéda comme roi de Tara.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Selon les généalogies Ailill Molt épousa Uchdelb fille Óengus mac Nad Froích Eóganachta et roi de Munster dont :

  • Cellach
  • Mac Ercae († vers 542)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) T.W Moody, F.X. Martin, F.J. Byrne A New History of Ireland Oxford University Press réédition 2011, p. 191.
  2. Annales d'Ulster
  3. Annales d’Ulster
  4. Annales des quatre maîtres AFM 478.1 & Annales d'Ulster AU482.1

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Philip Irwin « Ailill Molt (d.c. 482) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004.
  • (en) Francis J. Byrne Irish Kings and High-Kings Four Courts History Classics Dublin réédition de 2001 (ISBN 1 851821961)
  • (en) Edel Bhreathnach, Editor Four Courts Press for The Discovery Programme Dublin (2005) (ISBN 978-1-85182-954-5) The kingship and landscape of Tara.
  • Annales d'Ulster