Aile en anneau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Blériot III, avec des ailes à la fois annulaires et en tandem
Le Blériot IV
Article principal : Configuration d'aile.

Une aile en anneau est une aile d'avion non plane, de forme circulaire ou annulaire qui englobe le fuselage de l'appareil.

Il existe aussi des winglets (ailerons en bout d'aile) de forme annulaire. C'est la forme la plus aboutie pour réduire les effets du tourbillon marginal qui est la manifestation principale de la turbulence de sillage générée par un avion, dangereuse pour la circulation aérienne et coûteuse en consommation de carburant.

L'intérêt de l'aile circulaire est qu'elle présente une traînée aérodynamique réduite par rapport à une configuration classique de performances comparables. Mais la circulation de l'air étant inhomogène sur toute la voilure, cela occasionne une instabilité en tangage. Et du simple point de vue mécanique, la configuration en aile circulaire est fragile.

Histoire[modifier | modifier le code]

La mise en œuvre la plus ancienne d'aile en anneau est le Blériot III construit en 1906 par Louis Blériot et Gabriel Voisin. La voilure consistait en deux ailes annulaires et en tandem. Le Blériot IV ultérieur remplaça l'aile annulaire avant un plan canard.

Le Kitchen Doughnut vola à Chicago en 1911 avec deux ailes en anneau, l'une au-dessus de l'autre.

Dans les années 1950, le constructeur Snecma développa le Coléoptère, un avion monoplace à décollage vertical constitué par une énorme aile annulaire autour du réacteur. Mais après des essais, le concept fut abandonné car l'appareil restait instable et dangereux.

Le Convair Model 49 AAFSS[1],[2], et le Flying Bog Sea de Lockheed dans les années 1980 furent de nouvelles tentatives de mise en œuvre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Image du Convair Model 49 [image]
  2. Autre image du Convair Model 49 [image]

Liens externes[modifier | modifier le code]