Aiguilles Dorées

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher


Aiguilles Dorées
Les aiguilles Dorées depuis le glacier du Trient. Au centre, la tête Biselx (3 509 m) et, tout à droite, l'aiguille de la Varappe (3 519 m).
Les aiguilles Dorées depuis le glacier du Trient. Au centre, la tête Biselx (3 509 m) et, tout à droite, l'aiguille de la Varappe (3 519 m).
Géographie
Altitude 3 519 m, aiguille de la Varappe
Massif Massif du Mont-Blanc
Coordonnées 45° 58′ 58″ N 7° 02′ 01″ E / 45.98278, 7.0336145° 58′ 58″ Nord 7° 02′ 01″ Est / 45.98278, 7.03361  
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Valais
Districts Entremont, Martigny
Ascension
Première 30 août 1892 par Valère Alfred Fynn et William J. Murphy
Voie la plus facile Traversée est-ouest (AD+/D-) depuis la cabane du Trient

Géolocalisation sur la carte : canton du Valais

(Voir situation sur carte : canton du Valais)
Aiguilles Dorées

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Aiguilles Dorées

Les aiguilles Dorées sont une arête rocheuse de la partie suisse du massif du Mont-Blanc, culminant à 3 519 m. Les principales aiguilles en sont dans le sens ouest-est :

  • la tête Crettez (3 419 m)
  • l'aiguille Javelle (3 435 m)
  • le Trident (3 436 m)
  • l'aiguille Sans Nom (3 444 m)
  • la tête Biselx (3 509 m)
  • la pointe Fynn (3 450 m)
  • l'aiguille Penchée (3 504 m)
  • l'aiguille de la Varappe (point culminant, 3 519 m)
  • l'aiguille de la Fenêtre (3 412 m)

Outre la classique traversée des arêtes (AD+/D- dans le sens est-ouest, D dans le sens D), on y trouve de nombreuses escalades rocheuses de toutes difficultés, ainsi que le couloir Copt (200 m à 45/50°).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François Labande, La chaîne du Mont-Blanc : Guide Vallot. Sélection de voies, t. 2 : À l'est du col du Géant, Éditions Arthaud,‎ 1987

Liens externes[modifier | modifier le code]