Aiguille de la Vanoise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vanoise.
Aiguille de la Vanoise
L'aiguille de la Vanoise
L'aiguille de la Vanoise
Géographie
Altitude 2 796 m
Massif Massif de la Vanoise
Coordonnées 45° 23′ 41″ N 6° 46′ 45″ E / 45.39472, 6.77917 ()45° 23′ 41″ Nord 6° 46′ 45″ Est / 45.39472, 6.77917 ()  
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Savoie
Ascension
Première 12 septembre 1911, par Marie-Antoinette Vernay, avec Marcellin Amiez
Voie la plus facile La traversée des arêtes, AD (3c max) depuis le refuge du Col de la Vanoise

Géolocalisation sur la carte : Savoie

(Voir situation sur carte : Savoie)
Aiguille de la Vanoise

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Aiguille de la Vanoise

L'aiguille de la Vanoise est un sommet du massif de la Vanoise dominant Pralognan-la-Vanoise. Elle est réputée pour sa grande face nord de 300 à 400 m de haut.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première ascension revient à Mlle Verney et M. Amiez, le 12 septembre 1911 par la traversée des arêtes, AD (3c max).

C'est René Desmaison et son coéquipier André Bertrand qui rendront célèbre cette face en traçant un très bel itinéraire le 13 juillet 1964[1]. Il sera par la suite suivi par Paquier, les frères Tomio et Jean-Marc Boivin.

C'est en 1984 avec François Diaféra qui donnera un coup de jeune à cette face avec l'utilisation des techniques modernes de protection (spits et pitons à expansion).

En janvier 1993, Lionel Daudet viendra y mettre sa griffe en ouvrant Salut Ginette (ED, 6c, A2) en solitaire et hivernale.

Panorama[modifier | modifier le code]

L'aiguille de la Vanoise est entourée de montagnes ce qui offre un panorama sur le massif de la Vanoise, notamment la Grande Casse, la pointe de la Réchasse, la pointe du Dard et les glaciers de la Vanoise[2] à l'est et au sud. À l'ouest et au nord, la pointe du Creux-Noir, la pointe du Vallonnet, la pointe des Volnets, la Petite et la Grande pointe de la Glière, les pointes et aiguille de l'Épéna.

Voies d'ascension[modifier | modifier le code]

Face Nord[modifier | modifier le code]

Face sud[modifier | modifier le code]

  • Voie Bérard Rigotti : D, 4b/c (2 pas de 5b/c)

Traversée des arêtes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site des amoureux de Pralognan
  2. Jean-François Hagenmüller, François Marsigny, François Pallandre, L'alpinisme : des premiers pas aux grandes ascensions, édition Glénat, coll. « Montagne randonnée », 2009, p.68 (ISBN 978-2-7234-6215-0)

Liens externes[modifier | modifier le code]