Aiguille d'Argentière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aiguille d'Argentière
Vue de la face Nord de l'aiguille d'Argentière, depuis l'aiguille du Tour
Vue de la face Nord de l'aiguille d'Argentière, depuis l'aiguille du Tour
Géographie
Altitude 3 902 m
Massif Massif du Mont-Blanc
Coordonnées 45° 57′ 35″ N 7° 01′ 13″ E / 45.95972, 7.02028 ()45° 57′ 35″ Nord 7° 01′ 13″ Est / 45.95972, 7.02028 ()  
Administration
Pays Drapeau de la France France
Drapeau de la Suisse Suisse
Région
Canton
Rhône-Alpes
Valais
Département
District
Haute-Savoie
Entremont
Ascension
Première 15 juillet 1864, par Edward Whymper et Anthony Adams Reilly avec les guides Michel Croz, Michel Payot et H. Charlet par le versant Ouest et l'arête Nord-Ouest
Voie la plus facile Versant Sud-Ouest par le glacier du Milieu depuis le refuge d'Argentière (PD+)

Géolocalisation sur la carte : canton du Valais

(Voir situation sur carte : canton du Valais)
Aiguille d'Argentière

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Aiguille d'Argentière

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Aiguille d'Argentière

L'aiguille d'Argentière est un sommet du massif du Mont-Blanc, entre le département français de Haute-Savoie et le canton suisse du Valais.

Elle est caractérisée par le glacier de Saleina sur son versant nord-est, un glacier de 6 km de longueur, et le glacier du Milieu, sur son versant sud-ouest, une grande étendue glaciaire entre deux hautes arêtes.

Alpinisme[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Voies d'ascension[modifier | modifier le code]

L'aiguille d'Argentière abrite plusieurs voies très variées tant dans le style (rocher, neige, glace, arête) que dans la difficulté (PD+ à ED)[1].

Voies normales[modifier | modifier le code]

La voie historique (couloir Whymper) est délaissée pour le glacier du Milieu, actuelle voie normale, plus généralement pratiquée à ski[2].

Le refuge d'Argentière se rejoint via le téléphérique des Grands Montets et la traversée du glacier d'Argentière. Il convient ensuite de remonter le glacier du Milieu, entre les deux arêtes Straton et du Jardin[3].

Arêtes[modifier | modifier le code]

  • Arête NW, AD, 600 m
  • Arête Straton
  • Arête du Jardin
  • Arête de Flèche Rousse

Face Nord[modifier | modifier le code]

  • Face Nord, classique D, 650 m

Voies rocheuses[modifier | modifier le code]

L'aiguille d'Argentière et ses satellites comportent de nombreuses voies rocheuses ouvertes récemment.

Vue du versant sud-ouest de l'aiguille d'Argentière avec, à gauche le glacier du Chardonnet, au centre le glacier du milieu, à droite le glacier des Améthystes et en bas le glacier d'Argentière

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François Labande, La chaîne du Mont-Blanc : Guide Vallot. Sélection de voies, t. 2 : À l'est du col du Géant, Éditions Arthaud,‎ 1987

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :