Aiguille Noire de Peuterey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aiguille Noire de Peuterey
L'aiguille Noire de Peuterey, et à droite les Dames Anglaises et la pointe Guliermina.
L'aiguille Noire de Peuterey, et à droite les Dames Anglaises et la pointe Guliermina.
Géographie
Altitude 3 773 m
Massif Massif du Mont-Blanc
Coordonnées 45° 48′ 54″ N 6° 53′ 37″ E / 45.815, 6.8936145° 48′ 54″ Nord 6° 53′ 37″ Est / 45.815, 6.89361  
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région autonome Vallée d'Aoste
Ascension
Première 5 août 1877 par Lord Wentworth avec J.B. Bich et Émile Rey, par le versant SE
Voie la plus facile Arête Est (AD-) depuis le refuge de la Noire

Géolocalisation sur la carte : Vallée d'Aoste

(Voir situation sur carte : Vallée d'Aoste)
Aiguille Noire de Peuterey

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Aiguille Noire de Peuterey

L'aiguille Noire de Peuterey est un sommet de la partie italienne du massif du Mont-Blanc. Elle culmine à 3 773 m d'altitude.

Alpinisme[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Voies[modifier | modifier le code]

L'arête de Peuterey : de gauche à droite, l'aiguille Noire de Peuterey, les Dames Anglaises (où se trouve le bivouac Craveri), la pointe Guliermina et l'aiguille Blanche de Peuterey.

La voie la plus connue est l'arête Sud (TD) ouverte par Karl Brendelet et Hermann Schaller, les 26 et 27 août 1930, qui est une des grandes escalades rocheuses classiques du massif. La redescente s'effectue en général par la voie normale de l'arête Est, ouverte le 27 juillet 1902 par E. Allegra, Louis Mussillon et Henri Brocherel. Elle constitue aussi la première partie de l’arête intégrale de Peuterey, qui monte au sommet du mont Blanc en passant par l'aiguille Blanche de Peuterey et le Grand Pilier d'Angle, et qui se fait habituellement en deux jours, avec une nuit au bivouac Craveri, à la brèche Nord des Dames Anglaises.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François Labande, La chaîne du Mont-Blanc : Guide Vallot. Sélection de voies, t. 1 : À l'ouest du col du Géant, Éditions Arthaud,‎ 1987

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :