Aigremoine eupatoire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Agrimonia eupatoria

L'Aigremoine eupatoire (Agrimonia eupatoria) est une espèce de plante herbacée vivace nitrophile, rhizomateuse, de la famille des Rosacées.

Historique et dénomination[modifier | modifier le code]

L'espèce Agrimonia eupatoria a été décrite par le naturaliste suédois Carl von Linné en 1753[1].

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

  • Aigremoine eupatoire
  • Eupatoire des Anciens
  • Thé des bois

Description[modifier | modifier le code]

La tige est velue, rougeâtre, non ramifiée et porte une rosette basale de feuilles composées de 3-6 paires de folioles principales entre lesquelles s'intercalent des paires de folioles plus petites. La tige était utilisée pour ses propriétés tinctoriales (teinture jaune d'assez bonne qualité).

Les fleurs sont jaunes assemblées en grappes terminales s'élevant jusqu'à 80 cm du sol[réf. nécessaire].

Les fruits sont des akènes, marqués de sillons. Ils possèdent des poils crochus à leur sommet et se détachent facilement, ce qui facilite leur dissémination par les animaux ou les êtres humains.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Organes reproducteurs
Graine
Habitat et répartition
  • Habitat type : ourlets basophiles médioeuropéens mésohydriques, planitiaires-collinéens
  • Aire de répartition: eurasiatique

Données d'après : Julve, Ph., 1998 ff. - Baseflor. Index botanique, écologique et chorologique de la flore de France. Version : 23 avril 2004.

Plante commune dans toute l'Europe.

Pharmacopée[modifier | modifier le code]

  • Partie utilisée : sommité fleurie
  • Composants chimiques : tanins condensés, terpènes, flavonoïdes, phytostérine, eupatorine, vitamines K et P, silice (plus de 10 %)
  • Propriétés : astringent, vulnéraire, anti-inflammatoire, cholagogue, antiaphonique.
  • Mode d'emploi : principalement sous forme d'infusion, de poudre ou d'extrait sec.

Les sommités fleuries sont récoltées en pleine floraison (juillet-août).

En usage interne : traitement des diarrhées légères, en cas de digestion lente et difficile, dans l'insuffisance veineuse et les crises hémorroïdaires.

En usage externe : hygiène bucco-pharyngée (gargarismes), affections dermatologiques (antiprurigineux, collyres ophtalmologiques), effets décongestionnants sur les hémorroïdes et les problèmes circulatoires des membres inférieurs.

[réf. nécessaire]

Language des fleurs[modifier | modifier le code]

Plante symbolisant la gratitude, on l'offre à une personne en reconnaissance de ses services. Elle exprime aussi la confiance et la jovialité[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Linnaeus, C. (1753) Species Plantarum, Tomus I: 448
  2. Jat, Le petit livre du langage des fleurs, édité chez Jeu d'Aujourd'hui, 1996

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gaston Bonnier et Georges de Layens, Nouvelle Flore, éditions Belin ((ISBN 9782701110017))
  • Phytothérapie, la santé par les plantes, Sélection du Reader's Digest et Éditions Vidal, 2007 ((ISBN 9782709818513))

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :