Aighinan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Aighinan est le second duc de Vasconie de 626 ou 627 à sa mort en 638. Son nom est aussi orthographié Aighyna, Aeghyna, Aegyna, Aigino ou Aichina. Il succéda à Genialis. La source principal de son règne est Frédégaire.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il est probablement d'origine saxonne, du Bessin, qui était occupée par plusieurs colonies saxonnes à l'époque.

En 624, Aighinan réprima des évêques d'Eauze, Palladius et Sidocus, les exilant pour avoir incité la révolte vasconne, ou même d'avoir ordonné l'assassinat d'un des conseillers de Caribert II au palais de Clichy[1].

Dans le duché de Vasconie, Aighinan succédait à Genial, pendant que Clotaire II s'emparait du royaume de Bourgogne et acquérait ainsi la suzeraineté du duché.

En 626, les sujets d'Aighinan se révoltèrent contre lui et Aighinan est forcé d'abandonner le duché. Il se réfugie à la cour de Clotaire. Les Vascons rompirent tout lien de vassalité, nommèrent Amand pour chef et prirent rang dans l'histoire au titre de Vasconie indépendante. Le mouvement s'étendit sans doute à tout le duché[2].

En 635, les Vascons envahirent et dévastèrent l'ancien royaume de Caribert. Devant la dévastation, Dagobert recruta une importante armée en Bourgogne, commandée par le Référendaire Chadoin et toute la Vasconie s'enflamma. Dans la bataille, les Vascons sont battus en Soule, et poursuivis dans les montagnes par dix corps d'armée. Un grand nombre de pillages, de tués et prisonniers oblige les Vascons à demander pardon et la paix.

En 636, les chefs vascons durent se rendre à Clichy pour voir le roi Dagobert I, y montrer leur soumission sous la conduite du duc Aighinan[3],[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Eo anno Palladius eiusque filius Sidocus, episcopi Aelosani [sic], incusante Aighynane duci, quod rebellione Wasconorum fuissent consciae, exilio retruduntur. [M.G.H.] ‘‘FRÉDÉGAIRE LE SCHOLASTIQUE’’, Chronicae, livre IV, chapitre 54
  2. Pierre Narbaitz, Le matin basque : ou, Histoire ancienne du peuple vascon, Paris, Librairie Guénégaud SA,‎ 1975, 519 p. (OCLC 1974692)
  3. Jean de Jaurgain, La Vasconie : étude historique et critique sur les origines du royaume de Navarre, du duché de Gascogne, des comtés de Comminges, d'Aragon, de Foix, de Bigorre, d'Alava & de Biscaye, de la vicomté de Béarn et des grands fiefs du duché de Gascogne, t. 1, PyréMonde (Ed.Régionalismes),‎ 1898, 441 p. (ISBN 2846181446 et 9782846181846)
  4. Marie-Jean Blanc Saint-Hilaire, Les Euskariens ou Basques: Le Sobrarbe et la Navarre : leur origine, leur langue et leur histoire, Paris / Lyon, A. Picard / Vitte & Perrussel,‎ 1888, 446 p. (ISBN 9781241358747)