Ai no shuku

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Ai no Shuku (間の宿, station intermédiaire?) étaient des stations informelles le long des routes historiques du Japon. Ces stations se formaient naturellement sur les routes (telles que le Tōkaidō et le Nakasendō) quand la distance entre deux étapes était trop longue ou quand il y avait des passages difficiles dans les environs. Parce qu'elles ne faisaient pas partie des stations enregistrées, les voyageurs n'étaient pas autorisés à y séjourner.

Quelques ai no shuku[modifier | modifier le code]

Tōkaidō[modifier | modifier le code]

Nakasendō[modifier | modifier le code]

Autres routes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]