Ahvaz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ahvaz
(fa) اهواز
Le pont d'Ahvaz sur la rivière Karun
Le pont d'Ahvaz sur la rivière Karun
Administration
Pays Drapeau de l’Iran Iran
Province Khuzestan
Indicatif téléphonique international +(98)
Démographie
Population 841 145 hab. (2006)
Géographie
Coordonnées 31° 17′ N 48° 43′ E / 31.28, 48.72 ()31° 17′ Nord 48° 43′ Est / 31.28, 48.72 ()  
Altitude 20 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Iran

Voir la carte administrative d'Iran
City locator 13.svg
Ahvaz

Géolocalisation sur la carte : Iran

Voir la carte topographique d'Iran
City locator 13.svg
Ahvaz
Sources
Index Mundi

Ahvaz (en persan : اهواز) est une ville d'Iran située sur les bords de la rivière Karun au milieu de la province du Khuzestan dont elle est la capitale. Elle a une élévation de 20 mètres par rapport au niveau de la mer. Ahvaz est classée ville la plus polluée du monde par l'OMS[1].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2013). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Le mot Ahvaz est une forme persanisée de l'arabe Ahwaz, pluriel de Huz, signifiant Khuzi. Le dictionnaire Dehkhoda traduit l'expression « Suq-al-Ahwaz » par « Marché des Khuzis » où « Suq » est le mot persan arabisé chahar-suy/sugh pour marché, et « Ahwaz » est le pluriel (اسم جمع) de la forme af'āl (افعال) du mot « Huz », ou plus précisément, de la racine arabe ha wa za (ه و ز), qui lui même vient du persan Huz, mot qui apparut pour la première fois dans les inscriptions achéménides. Ainsi « Ahwaz » signifie « les Khuzis », c’est-à-dire les habitants non arabes du Khuzestan.

Le terme « Huz » était la transcription en vieux-persan de Suz (Suse-Susiane), le nom que donnait les Élamites à la région. Le vieux-persan changea communément le s initial d'un mot étranger en un h, plus connu, dans sa transcription du nom de la rivière et du peuple Sindh/Sindhi en Hind/Hindi, qui sera hellénisé en Indus, d'où vient le mot Inde.

Localisation et route[modifier | modifier le code]

Ahvaz s'étend dans la plaine du Tigre qui forme une cuvette, non loin des flancs des monts Zagros. Elle est située à 120 km au Nord-Est d'Abadan et est accessible via les routes suivantes, en plus d'un aéroport à une seule piste :

Ahvaz, la plus grande ville de la province, consiste en deux districts distincts : la partie récente d'Ahvaz, le centre administratif et industriel, ont été construits sur la rive droite du Karun, tandis que les zones résidentielles se trouvent dans la vieille ville, sur la rive gauche.

Climat et pollution atmosphérique[modifier | modifier le code]

Ahvaz a des étés longs, extrêmement chauds et secs, et des hivers courts, doux et relativement secs. Les températures moyennes maximales en été avoisinent 46 degrés Celsius tandis qu'en hiver les températures minimales peuvent tomber autour de 2 degrés Celsius. La moyenne des précipitations est de 195 mm.[réf. nécessaire].

La chaleur de l'été participe à retenir les fumées polluantes liées à une activité industrielle sans limites (industries de masse du raffinage du pétrole) et aux nombreuses voitures en circulation. Elles stagnent à un niveau atmosphérique très bas.

De plus, la ville est située sur les flancs d'une cuvette au bord du Golfe Persique. Cette cuvette la confine avec d'autres centres (irakiens, iraniens, koweïtiens et saoudiens) majeurs du raffinage pétrolier tels que Bassorah, Abadan, Koweit City, le complexe pétrochimique Bandar Mahshar - Bandar Imam Khomeini, ou encore Khafji. Il en résulte une accumulation des gaz polluants sur Ahvaz lorsque le vent souffle vers le Nord, bloquant les gaz de toutes ces villes sur les flancs des monts Zagros. En conséquences, des pluies acides[2] arrosent fréquemment Ahvaz.

Histoire[modifier | modifier le code]

Pour une meilleure compréhension de la partie historique, veuillez consulter la partie historique de l'article sur le Khuzestan.

Époque Antique[modifier | modifier le code]

Ahvaz est une anagramme de "Avaz" et "Avaja" qui apparaît dans les épigraphes de Darius. Ce mot apparaît aussi à Naqsh-Rostam avec l'inscription "Khaja" ou "Khooja".[réf. nécessaire]

D'abord appelé Ōhrmazd-Ardašēr (Persian: هرمزداردشیر) (Roamn Hormizdartazir[3]) elle a été construite au commencement de l'Empire Sassanide.

Aboû Nouwâs y est né.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Organisation mondiale de la santé, « Annual mean PM10 (Particulate matter with diameter of 10 μm or less), by city » [xls],‎ 19 avril 2011 (consulté le 17 mars 2014)
  2. « À Ahvaz, les pluies acides empoisonnent les Iraniens », sur observers.france24.com,‎ 26 novembre 2013 (consulté le 17 mars 2014)
  3. Dodgeon M. H. and Lieu S. N. C., The Roman Eastern Frontier and The Persian Wars; A Documentary History, London (1991), p. 35 ; (ISBN 978-0-415-10317-6)