Ahmed Toufiq Hjira

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ahmed Toufiq Hejira
Fonctions
Ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de l'Aménagement de l'espace
15 octobre 20073 janvier 2012
Monarque Mohammed VI
Premier ministre Abbas El Fassi
Gouvernement El Fassi
Prédécesseur lui-même
Successeur Mohamed Nabil Benabdallah
Ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé du Logement et de l'Urbanisme
7 novembre 200219 septembre 2007
Monarque Mohammed VI
Premier ministre Driss Jettou
Gouvernement Jettou I et II
Prédécesseur Mohamed M'Barki
Successeur lui-même
Biographie
Date de naissance 1959
Lieu de naissance Oujda (Drapeau du Maroc Maroc)
Nationalité marocaine
Parti politique Parti de l'Istiqlal
Diplômé de Université Mohammed V
Université de Montréal

Ahmed Toufiq Hejira, né en 1959 à Oujda, est un homme politique marocain affilié au parti de l'Istiqlal. Il a été ministre du Logement et de l'Habitat dans les gouvernements Jettou I, Jettou II et El Fassi de novembre 2002 à janvier 2012[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Ahmed Taoufiq Hejira est titulaire d'une licence en sciences économiques de la Faculté de droit de Rabat en 1980, il s'envole ensuite au Canada pour préparer un doctorat de 3e cycle en urbanisme à l'Université de Montréal, il soutient sa thèse en 1983. Il rentre la même année au Maroc pour travailler au ministère de l'Habitat.

De 2000 à 2002, il est inspecteur régional de l'aménagement du territoire, de l'urbanisme, de l'habitat et de l'environnement de la région de Fès-Boulemane.

Dans le cadre de ses fonctions, il effectue plusieurs sessions de formation dans le domaine de l'urbanisme aux États-Unis, en France et au Mexique.

Le 7 novembre 2002, il devient ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé du Logement et de l'Urbanisme dans le gouvernement Jettou I[1], il est reconduit au même poste le 8 juin 2004 dans le gouvernement Jettou II[1].

Le 15 octobre 2007, il est nommé ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de l'Aménagement de l'espace dans le gouvernement El Fassi[1].

Le 11 janvier 2013, il est élu président du conseil national du parti de l'Istiqlal[2].

Famille[modifier | modifier le code]

Il est le frère d'Omar Hejira, maire de la ville d'Oujda lors des communales de 2009.

Notes et références[modifier | modifier le code]