Ahmed Rachedi (Mila)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ahmed Rachedi.
Ahmed Rachedi
Image illustrative de l'article Ahmed Rachedi (Mila)
Noms
Nom algérien أحمد راشدي
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Mila
Daïra Oued Endja
Code postal 43013
Code ONS 4311
Démographie
Population 15 819 hab. (2008[1])
Densité 170 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 23′ 26″ N 6° 07′ 31″ E / 36.390508, 6.12533836° 23′ 26″ Nord 6° 07′ 31″ Est / 36.390508, 6.125338  
Altitude Min. 350 m – Max. 1 133 m
Superficie 92,82 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Mila.
Localisation de la commune dans la wilaya de Mila.

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Ahmed Rachedi

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Ahmed Rachedi

Ahmed Rachedi (anciennement Richelieu) est une commune de la wilaya de Mila en Algérie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune de Ahmed Rachedi est situé au centre de la wilaya de Mila à 4 km au sud de Oued Endja.

Communes limitrophes de Ahmed Rachedi
Tiberguent Oued Endja Mila
Bouhatem Ahmed Rachedi Sidi Khelifa (Mila)
Bouhatem Aïn Mellouk Aïn Mellouk

Reliefs, géologie, hydrographie[modifier | modifier le code]

L'oued Redjas traverse la commune au nord ainsi que trois de ses affluents.

Lieux-dits, quartiers et hameaux[modifier | modifier le code]

En plus de l'agglomération chef-lieu, il y a deux agglomérations secondaires, Oued Drabla et Tamda.

Hameaux : Tabtaba, Sabeur, Ain Djemil, Oued Nedjah, Merakchia, Ouled Bouazoune, Ain Choura, Taridalet.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La commune porte le nom d'un martyr de la révolution algérienne, Ahmed Rachedi (1930-1957), mort au champ d'honneur le 12 mars 1957 près de Taridalet[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village colonial de Roumeriane a été créé le 21 juillet 1892 sur le territoire du Douar Ghomeriane au sein de la commune mixte de Fedj m'Zala. Il prend le nom de Richelieu par décret le 28 décembre 1915[3]. Elle est élevée au rang de commune en 1956, avant d'être intégrée à celle nouvellement créée de Oued Endja en 1963. Elle est recréée en 1984 sous le nom d'Ahmed Rachedi.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1897 1902 1987 1998 2008
69 146 11 298 14 489 15 819
(Source : recensement [4],[5],[6],[7])


Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Wilaya de Mila : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  2. Cinquantenaire d'Ahmed Rached, El Watan, 01-04-2007
  3. http://anom.archivesnationales.culture.gouv.fr/ark:/61561/ff452g1207o.num=20.geogname=Richelieu%2C+Centre+de+colonisation+%28Alg%C3%A9rie%29
  4. (en) Population de Chelghoum Laïd(World Gazetteer)
  5. (en) the People's Democratic Republic of Algeria - Mila(Geohive)
  6. Tableau général ... des communes de plein exercice, mixtes et indigènes des trois provinces (territoire civil et territoire militaire) : avec indication du chiffre de la population et de la superficie / Gouvernement général de l'Algérie, Direction générale des affaires civiles et financières - 1897, p.132
  7. Tableau général ... des communes de plein exercice, mixtes et indigènes des trois provinces (territoire civil et territoire militaire) : avec indication du chiffre de la population et de la superficie / Gouvernement général de l'Algérie, Direction générale des affaires civiles et financières - 1902, p.143