Ahmed Haroun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ahmed Mohammed Haroun

Naissance 1964
Kordofan-Septentrional
Nationalité Soudanaise
Activité principale
Gouverneur du Kordofan-Méridional

Ahmed Mohammed Haroun, ou Ahmad Harun (أحمد هارون), né en 1964 au Kordofan-Septentrional est l'un des six soudanais mis en accusation par la Cour pénale internationale dans le cadre de son enquête sur les crimes commis au Darfour. Haroun est recherché pour crime de guerre et crime contre l'humanité.

En dépit de la pression internationale sur le gouvernement soudanais, Haroun a été ministre d'État aux affaires humanitaires jusqu'en mai 2009, date à laquelle il a été nommé gouverneur du Kordofan-Méridional.

En septembre 2007, il a été nommé pour mener une enquête sur les violations des droits humains au Darfour.

Enquête de la Cour pénale internationale[modifier | modifier le code]

Haroun est présumé avoir recruté et armé les milices Janjawid et d'avoir incité des attaques contre les populations civiles.

Un mandat d'arrêt a été délivré le 27 février 2007 par la Chambre préliminaire I de la Cour pénale internationale. Il est recherché pour vingt chefs de crime contre l'humanité et pour vingt-deux chefs de crimes de guerre[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]