Ahmed Baba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baba.

Ahmed Baba, né Abu Al-'abbas Ahmed Ibn Ahmed Al-takruri Al-Massufi le à Tombouctou[réf. nécessaire] (alors partie de l'Empire songhaï) et mort en 1627, était un savant et homme de lettres ouest-africain qui a résisté à l’envahisseur saadien (dans la zone de l'actuel Maroc). Il est capturé et retenu prisonnier par le sultan Ahmed Al-Mansour[1].

Le centre d'étude des manuscrits du désert à Tombouctou porte son nom depuis sa création en 1970 par le gouvernement malien avec l'aide de l'UNESCO[2].

Citation[modifier | modifier le code]

« Ô toi qui vas à Gao fais un détour par Tombouctou. Murmure mon nom à mes amis et porte leur le salut parfumé de l'exilé qui soupire après le sol où résident sa famille, ses amis, ses voisins »[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Amadou Mahtar Mbow, « le patrimoine documentaire africain, », communication au colloque «Bibliothèques nationales en Afrique francophone au XXIe siècle», sur École des bibliothécaires, archivistes et documentalistes de l’université Cheikh Anta Diop,‎ 6 mai 2003 (consulté le 15 juin 2012)
  2. Jean-Michel Djian, Les manuscrits trouvés à Tombouctou, Le Monde diplomatique, août 2004 monde-diplomatique.fr
  3. Allocution de son excellence monsieur Amadou Toumani Touré, président de la République, chef de l’État à l’occasion du 3e dîner-gala pour le projet des manuscrits de Tombouctou, Pretoria, 1er octobre 2005 koulouba.pr.ml

Liens externes[modifier | modifier le code]