Ahmad Saadat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ahmad Saadat (arabe : احمد سعدات) (né en 1953 à Al-Bira, Cisjordanie) est un activiste et homme politique palestinien, secrétaire général du Front populaire de libération de la Palestine. Le 15 janvier 2002, il est emprisonné de manière controversée par l'Autorité palestinienne dans la prison de Jéricho.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses parents sont des réfugiés après que l'armée israélienne ait détruit leur village Dair Tarif prés d'ar-Ramla, le 13 juillet 1948 après en avoir chassé les 8 000 habitants. Il adhère au mouvement des étudiants du FPLP en 1967, et devient membre du FPLP en 1969. Saadat succède à Abou Ali Mustafa en 2001, après son assassinat à Ramallah par l'armée israélienne. Saadat est accusé par Israël d'avoir organisé l'assassinat du Ministre israélien du tourisme Rehavam Zeevi en octobre 2001 et de s'être réfugié dans la Mouqata'a auprès de Yasser Arafat, qui refusa de le remettre à Israël.

Emprisonnement[modifier | modifier le code]

Après des négociations avec les États-Unis et le Royaume-Uni, un accord fut conclu entre Israël et l'Autorité palestinienne. Saadat fut arrêté et jugé devant un tribunal militaire. Il fut emprisonné dans la prison palestinienne de Jéricho, et la responsabilité de sa surveillance fut confiée aux Américains et aux Britanniques.

La cour suprême palestinienne a déclaré que cette condamnation était anticonstitutionnelle, et a ordonné sa libération, mais l'Autorité palestinienne s'y est refusée. Le président palestinien Mahmoud Abbas a déclaré le 7 mars 2006 qu'il était prêt à relâcher le chef du FPLP. Par ailleurs, selon l'AFP, les Américains et Britanniques avaient averti le 8 mars 2006, dans une lettre conjointe au président palestinien Mahmoud Abbas qu'ils se retireraient de la prison, puisque l'Autorité palestinienne ne respectait pas ses engagements à propos de la sécurité de leurs observateurs. Début mars 2006, les gardiens américains et britanniques quittent leur poste rompant de facto l'engagement de Londres et de Washington d'assurer la surveillance de la prison de Jéricho.

Sur les autres projets Wikimedia :

Le 14 mars 2006, l'armée israélienne a lancé un assaut contre la prison de Jéricho. Après une journée de siège, elle a obtenu la reddition de Saadat. Cet assaut a fait deux morts et 20 blessés tous palestiniens (gardiens et prisonniers) et a déclenché une série d'enlèvements d'occidentaux dans la bande de Gaza.

Vers la fin du mois d'avril 2006, le procureur israélien annonce que Ahmad Saadat ne sera pas poursuivi pour l'assassinat du ministre Rehavam Zeevi mais sera jugé pour « atteintes à la sécurité d'Israël », tandis que ses quatre compagnons, capturés en même temps que lui, seront jugés pour le meurtre.

En juin 2009, Ahmad Saadat observe une grève de la faim de 9 jours pour protester contre son transfert en quartier de haute sécurité[1],[2].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.ism-france.org/news/article.php?id=12153&type=communique&lesujet=Prisonniers
  2. http://www.freeahmadsaadat.org