Agustín Barrios Mangoré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barrios.
Agustín Barrios

Agustín Barrios Mangoré, né le 5 mai 1885 au Paraguay, décédé le 7 août 1944 au Salvador, est un compositeur pour guitare de la période moderne.

Sa civilité réelle est Augustín Pio Barrios, Mangoré étant un surnom qu'il emprunta à un grand chef de la forêt paraguayenne. Il lui arrivait de s'habiller en indien Guarani lors de ses concerts.

Il a composé, pour la guitare classique, environ 300 œuvres.

Sa vie, son œuvre[modifier | modifier le code]

Il étudie la guitare, la composition, l'harmonie et le contrepoint à Asunción où il est l'élève de Gustavo Sosa Escalada, puis d'Antonio Gimenez Manjon. Il se consacre par la suite entièrement à la composition et donne de nombreux concerts.

Sa notoriété étant faite au Paraguay, il se tourne vers d'autres horizons. C'est ainsi qu'il parcourt une grande partie de l'Amérique latine, Uruguay, Venezuela, Salvador, Mexique, etc. Il passe les dix dernières années de sa vie à se produire en Europe.

Dès 1909, il réalise de nombreux enregistrements pour le phonographe, invention plutôt récente. Ces enregistrements sont de précieux témoignages sur sa virtuosité. À cette époque les enregistrements se faisaient d'un seul jet et ne laissaient aucun droit à l'erreur. De plus, Augustin Barrios s'étant peu préoccupé de la conservation papier de ses œuvres, ses disques restent un héritage certain pour la mémoire de ses compositions.

Ses pièces sont largement inspirées par le folklore sud-américain, mais montrent aussi son admiration pour les compositeurs européens.

Parmi ses pièces majeures, on peut citer entre autres:

  • La catedral
  • Sueño en la Floresta
  • Valse no 3
  • Valse no 4
  • Maxixe
  • Aire de Zamba
  • Aconquija
  • Cueca

Œuvres complètes : Zen On, Éditions Castelle

Liens externes[modifier | modifier le code]