Agrion jouvencelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Coenagrion puella

L’Agrion jouvencelle (Coenagrion puella), est une espèce d'odonate zygoptère, de la famille des Coenagrionidae et du genre Coenagrion. Elle est commune dans la plupart des pays d’Europe[1].

Historique et dénomination[modifier | modifier le code]

L'espèce a été décrite en 1758 par le naturaliste suédois Carl von Linné sous le nom initial de Libellula puella[2].

Synonymie[modifier | modifier le code]

  • Libellula puella (Linnaeus, 1758) Protonyme
  • Agrion furcatum (Charpentier, 1825)
  • Agrion puella (Fabricius)

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

En français

L'Agrion jouvencelle, l'Agrion fillette [3], l'Amélie [4], la Libellule Amélie [5]

En anglais

Azure Damselfly

Morphologie[modifier | modifier le code]

Elle ressemble assez fortement à l'Agrion porte-coupe. Elle mesure environ 35 mm de long.

Mâle adulte[modifier | modifier le code]

Le mâle adulte a un abdomen bleu clair, avec des marques noires. La marque sur le 2e segment S2 est en forme de U[6]. Les segments 3 à 5 sont bleus avec une bande noire au bout du segment. Le segment six a un motif semblable mais avec moins de bleu et le segment sept est presque entièrement noir, avec seulement une fine bande bleue à la base. Le segment huit et la plus grande partie du segment neuf sont bleu ciel et forment un fort contraste. Une tache noire est cependant visible sur le dessus du segment neuf.

Femelle adulte[modifier | modifier le code]

La femelle adulte a des marques semblables à celles du mâle, mais avec une couleur verdâtre au lieu du bleue. Elle a une fine bande noire ininterrompue le long de l'abdomen.

Comportement[modifier | modifier le code]

On la trouve près des mares et ruisseaux à faible débit. On peut observer des adultes dans la position typique d'accouplement, non loin des mares, étangs ou lacs. La ponte a généralement lieu en juillet. La femelle dépose ses œufs dans les plantes aquatiques[7]. Les adultes volent de mai à septembre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. K.-D.B. Dijkstra, illustrations: R. Lewington, Guide des libellules de France et d'Europe, Delachaux et Niestlé, Paris, 2007, 320 p. ISBN 978-2-603-01639-8 Réimpression 2011, p.107-108
  2. Linné, Syst. Nat. Edition 10, p.546 N°18
  3. Jean-Baptiste de Monet de Lamarck; Histoire naturelle des animaux sans vertèbres. p.229
  4. Étienne Louis Geoffroy; Histoire abrégée des insectes qui se trouvent aux environs de Paris, p.223
  5. F. Martin Grostête de Tigny, Georges Louis Le Clerc de Buffon, René Richard Louis Castel; Histoire naturelle des insectes composée d'après Réaumur; Volume 2, p.171
  6. Michael Chinery, Insectes de France et d'Europe occidentale, Paris, Flammarion,‎ août 2012, 320 p. (ISBN 978-2-0812-8823-2), schéma de S1 et S2 du mâle p. 24
  7. J. Felix, J. Toman, K. Hisek, Guide du promeneur dans la nature, Hatier, 1983

Galerie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]