Agriculture de la Pologne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paysage de Podlachie

L'agriculture de la Pologne emploie 17,4 % de la population active et contribue à 4,5 % du PIB de la Pologne[Quand ?]. Le secteur de l'agriculture a été un secteur clé de l'intégration de la Pologne à l'Union européenne, dû fait de l'importante de la population agricole, et du besoin de restructuration du secteur pour atteindre les normes européennes en termes d'hygiène alimentaires, de rendements et de développement rural.

Si 41 % de la superficie du pays est mis en culture, les exploitations agricoles ont en moyenne pourtant que 7,5 hectares, mais les structures régionales sont très différentes, le sud-est du pays est caractérisé par un parcellaire de très faibles tailles avec de nombreux exploitations de moins d'un hectare souvent destinés à l'autoconsommation, alors que le nord du pays a des exploitations d'environ 25 hectares de moyenne.

Les cultures les plus importantes sont le blé, la pomme de terre, le seigle, l'orge et l'avoine. Les autres grandes cultures sont la betterave sucrière, les cultures fourragères et les fruits notamment les pommes (dont elle est le premier exportateur mondial en 2013[1]). Le pays produit aussi du lin, de l'houblon et du tabac. La Pologne a un important élevage porcin. La Pologne est connue historiquement pour sa polyculture.

Histoire[modifier | modifier le code]

Récolte de 1938

La collectivisation[modifier | modifier le code]

En 1944, une réforme agraire est lancée, les exploitants de plus 50 ha ou 100 ha suivant les régions sont expropriés sans indemnisation.

En 1987, environ 2,7 millions d'exploitations agricoles privées étaient en activité. 57 % de ces exploitations avaient une taille inférieure à cinq hectares, 25 % avaient entre cinq et dix hectares et 11 % avaient entre dix et quinze hectares. Seulement 7 % des exploitations privées avaient plus de quinze hectares de terre. Alors que seulement 12 % des fermes d'état avaient une taille inférieure à 200 hectares, et 60 % de ces fermes d'État avaient plus de 1000 hectares.

En 1989, le secteur privé cultivées fournissait 79 % de la production agricole. Les fermes d'État, cultivaient elle, 18,8 % des terres arables et produisait 17,0 % de la production agricole. Les fermes coopératives, cultivaient seulement 3,8 % des terres arables et produisait 3,9 % de la production agricole alors qu'elles étaient souvent dans les autres pays du bloc de l'Est, la forme dominante de l'organisation agricole de l'État.

Structures productives[modifier | modifier le code]

La taille moyenne d’une exploitation est de 8,5 ha de terres cultivés avec une grande variation selon la région. La taille moyenne est passée de 7,0 ha en 1988 à seulement 7,9 ha en 1996. Il existe environ 2,1 millions exploitations agricoles. Presque la totalité des terres agricoles appartient au secteur de privé, seuls 4 % des terres sont encore liées à l’État. Même si l'autoconsommation reste importante, elle tend à diminuer, et la taille des exploitations augmentent lentement.

La taille des parcelles agricoles se répartit entre [Quand ?]:

  • 23,8 % d'exploitations agricoles de moins de 2 hectares ;
  • 32,6 % d'exploitations agricoles entre 2 et 5 hectares ;
  • 23,8 % d'exploitations agricoles entre 5 et 10 hectares ;
  • 9,9 % d'exploitations agricoles entre 10 et 15 hectares ;
  • 9,9 % d'exploitations agricoles de plus de 15 hectares.

La surface cultivée totale du pays est répartie entre :

  • 4,8 % pour les exploitations agricoles de moins de 2 hectares,
  • 14,7 % pour les exploitations agricoles entre 2 et 5 hectares,
  • 23,6 % pour les exploitations agricoles entre 5 et 10 hectares,
  • 16,6 % pour les exploitations agricoles entre 10 et 15 hectares,
  • 40,3 % pour les exploitations agricoles de plus de 15 hectares,

Productions sectorielles[modifier | modifier le code]

Les principales productions agricoles du pays sont le blé avec 8 à 9 millions de tonnes, le seigle avec 5 à 6 millions de tonnes, l'orge, l'avoine, les plantes fourragères, le colza avec 1,4 million de tonnes surtout la pomme de terre avec 21 millions de tonnes. Le secteur de l'élevage produit 2 à 3 millions de tonnes de viandes par an, la branche la plus importante est celle du porc qui représente 70 % du secteur de l'élevage. La Pologne a aussi une importante production de légumes (des oignons, du chou et du chou-fleur) et de fruits notamment les pommes et les fruits rouges, de betteraves sucrières avec 16 millions de tonnes, de volailles, d'œufs, de lait et de viandes bovines.

Structures territoriales[modifier | modifier le code]

Paysage rurale de Mazurie

Les régions de la Poméranie, de la Mazurie, de la Mazovie de Podlachie et de Cujavie, au nord et à l'est du pays sont couverts de sols podzoliques morainiques sablonneux de faibles qualités. Ces régions sont caractérisées par une culture du seigle, de betterave sucrière et une importante présence de pâturage. La taille moyenne d'une exploitation dans ces régions est d'environ 25 hectares.

Le centre et le sud du pays notamment en Haute-Silésie ont des terres de meilleurs qualités où ont pu se déposer du lœss. Ces régions sont caractérisées par des cultures de blé, de la betterave sucrière, de houblon, et de tabac. La taille moyenne d'une parcelle dans le sud-est de la Pologne est de 3,3 hectares de terres agricoles.

Les cultures maraîchères, arboricoles notamment de fruits rouges et de pommes sont situés près des principaux centres urbains en Mazovie, près de Lublin, Lodz, dans les voivodine de Petite-Pologne et Grande-Pologne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Julien Sauné, « Sanctions européennes: la Russie contre-attaque », sur La Tribune,‎ 31 juillet 2014 (consulté le 1er août 2014).

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :