Agostino Chiodo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Agostino Chiodo

Agostino Chiodo (né le 16 avril 1791 à Savone et mort le 25 février 1861 dans la même ville) est un militaire italien et politique du Royaume de Sardaigne sous Victor-Emmanuel II. Il est ministre de la guerre et ministre de la marine et du 21 février 1849 au 27 mars 1849, il est président du Conseil des Ministres.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1808, Agostino Chiodo s'engage à la compagnie de Parc du Génie de Corps d'Armée désigné pour l'aménagement des structures marines de La Spezia. Ces travaux lui permet de poursuivre ses études et entrer à l'École polytechnique (X1810). Il sort, plus tard, avec le grade de sous-lieutenant.

En 1813, il est promu au grade de lieutenant dans les armées napoléoniennes en tant qu'ingénieur militaire, et participera à la bataille de Kulm et à la défense de Dresde.

En 1814, il retourne en Italie avec le grade de lieutenant-ingénieur dans l'armée du Royaume de Sardaigne.

En 1820, il accède au grade de capitaine. En 1822, il enseigne l'architecture civile à l'École du Corps royal du génie, puis en devient directeur en 1824. Il sera ingénieur en chef et responsable des travaux de fortifications de Gênes. En 1836, il est promu au grade de colonel. En 1837, il est membre du Conseil des ingénieurs, et en 1838, commandant en chef du Corps royal du génie[1]. En 1844, il se voit décerner le titre et la dignité du titre de baron.

Pendant la campagne de 1848, il est nommé commandant du Corps des Ingénieurs et par la suite promu lieutenant-général des armées. En août 1848, il est nommé chef d'état-major général. Pour ses activités lors de la campagne, il est décoré par le Roi de Sardaigne, de l'Ordre de Saint-Maurice.

En décembre 1848, il est nommé sénateur et membre du conseil de guerre permanent consultatif.

En février 1849, il est nommé ministre de la guerre et de la marine et du 21 février au 27 mars 1849, il est président du Conseil des ministres du Royaume de Sardaigne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Scuola di applicazione delle armi di Artiglieria e Genio, Dalle Regie scuole teoriche e pratiche di Artiglieria e Fortificazione alla Scola d'applicazione di Artiglieria e Genio, Torino,‎ 1939, p. 55-56

Source[modifier | modifier le code]