Agnes Waterhouse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Accusée d'avoir causé la mort de William Fynne par sorcellerie, Agnes Waterhouse est exécutée par pendaison

Agnes Waterhouse (v. 1503 en Angleterre - 29 juillet 1566 à Chelmsford, Essex) est la première femme à être exécutée pour sorcellerie en Angleterre.

En 1566, elle est accusée de sorcellerie de même que deux autres femmes : Elizabeth Francis et Joan Waterhouse[1].

Son procès est typique des procès anglais pour sorcellerie : des accusations absurdes et de l'emphase sur le familier[2]. Ce procès a emmené les premières punitions et exécutions pour cause de sorcellerie en Angleterre et a inspiré plusieurs pamphlets sur le sujet de la sorcellerie ainsi que sur les procès particuliers qui constituent une source d'information importante sur ces croyances[3].

Postérité[modifier | modifier le code]

Waterhouse est nommée sur le « plancher de l'héritage » de l'installation The Dinner Party de l'artiste américaine Judy Chicago[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Marianne Hester, Lewd women and wicked witches : a study of the dynamics of male domination, London u.a., 1. publ.,‎ 1992, 166–171 p. (ISBN 0415070716)
  2. (en) Jeffrey B. Russell, A history of witchcraft : sorcerers, heretics, and pagans, New York, 1st pbk. ed.,‎ 1982, 92–94 p. (ISBN 0500012253)
  3. (en) edited by Alan Charles Kors, Peters, Edward Peters ; revised by Edward, Witchcraft in Europe, 400-1700 : a documentary history, Philadelphia, 2nd ed.,‎ 2001, Chapter 46 p. (ISBN 0812217519)
  4. « Agnes Waterhouse », Elizabeth A. Sackler Center for Feminist Art: The Dinner Party: Heritage Floor: Agnes Waterhouse, Brooklyn Museum,‎ 2007 (consulté le 26 décembre 2011)