Agnès Ire de Nevers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Agnès Ire, née en 1170, morte en 1192 ou 1193 à Mailly[1], comtesse de Nevers, d'Auxerre et de Tonnerre (1185-1192), fille de Guy, comte de Nevers, d'Auxerre et de Tonnerre, et de Mathilde de Bourgogne, dame de Montpensier[1].

Héritière des comtés de Nevers, d'Auxerre et de Tonnerre, elle est d'abord fiancée à Olivier "Albus" seigneur de Grignon († 1181-84]). Olivier mort, le roi Philippe Auguste arrange son mariage en 1184 - elle a 14 ans - avec Pierre II de Courtenay. Elle succède l'année suivante à son frère Guillaume V[1].

En 1185, elle et son mari Pierre confirment par charte les privilèges de l'église Saint-Étienne de Nevers, et le 10 juin 1190 ils renoncent par charte à leurs droits héréditaires en faveur de Saint-Cyr. En 1191 ils achètent Tonnerre de Mathilde de Bourgogne la mère d'Agnès[1].

Elle meurt en 1192 ou 1193[2], pendant que son mari combat en Terre Sainte avec la troisième croisade, laissant une fille, Mathilde (1188 † 1257), comtesse de Nevers, d'Auxerre et de Tonnerre, qui sera mariée en 1199 à Hervé IV de Donzy († 1222), puis en 1226 à Guigues IV de Forez († 1241).


Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Latin emperors of Constantinople (seigneurs de Courtenay) sur Foundation for Medieval Genealogy.
  2. Obituaires de Sens Tome I.1, Abbaye de Saint-Denis, p. 309. Cité dans Latin emperors of Constantinople (seigneurs de Courtenay) sur Foundation for Medieval Genealogy.