Aglaé (1788)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aglaé.
Aglaé
Histoire
Commandé 4 novembre 1786
Quille posée 1787
Lancement 6 mai 1788
Armé 1788
Statut Renommée Fraternité le 28 septembre 1793
Naufrage en 1802
Caractéristiques techniques
Type frégate
Longueur 44,2
Maître-bau 11,2
Tirant d'eau 5,3
Propulsion Voiles
Caractéristiques militaires
Armement 32 canons :
  • 26 × canons de 12 livres
  • 10 × canons longs de 6 livres
  • 2 obusiers
Autres caractéristiques
Chantier naval Brest

L'Aglaé est une frégate de 32 canons de la Marine française. Elle sert à la fin du XVIIIe siècle avant de faire naufrage en 1802.

Lancée en 1788, L'Aglaé débute sa carrière pendant les guerres de la Révolution française, elle sert alors de navire de transport de troupes à destination des Indes occidentales. Elle est stationnée pendant deux ans à Saint-Domingue. En 1793, elle est radoubée et renommée Fraternité.

Sous les ordres du lieutenant de vaisseau Gourrège, elle croise au large des côtes d'Espagne, et prend part plus tard à la bataille de Groix le 23 juin 1795 sous les ordres du lieutenant de vaisseau Florinville.

Pendant l'hiver 1796, elle fait partie de la Croisière du Grand Hiver sous les ordres du vice-amiral Morard de Galles. Le 30 décembre, elle aide La Révolution à porter secours à l'équipage du Scevola, qui s'était abîmé après une tempête au large de l'Irlande. La Fraternité rentre à Rochefort le 14 janvier 1797.

Elle est perdue en mer en août 1802, alors qu'elle revenait de Saint-Domingue vers la France.

Article connexe[modifier | modifier le code]