Agence d'Orakzai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Agence d'Orakzai
L'agence d'Orakzai est en jaune sur la carte. Elle fait partie des régions tribales (en bleu). La province de Khyber Pakhtunkhwa est en vert.
L'agence d'Orakzai est en jaune sur la carte. Elle fait partie des régions tribales (en bleu). La province de Khyber Pakhtunkhwa est en vert.
Administration
Pays Drapeau du Pakistan Pakistan
Démographie
Population 450 000 hab.
Densité 250 hab./km2
Géographie
Superficie 180 000 ha = 1 800 km2

L’Agence d'Orakzai est une subdivision administrative des régions tribales du Pakistan.

Cette agence, comme les autres des régions tribales, ne bénéficie pas de sa libre administration. Elle est administrée par le district d'Hangu.

Conflit armé entre les talibans et l'armée[modifier | modifier le code]

L'agence est l'un des principaux fiefs des talibans pakistanais, et accueille aussi des combattants islamistes étrangers, concentrés dans la partie ouest de l'agence surtout. Depuis mars 2010, l'armée pakistanaise y mène l'offensive d'Orakzai dans le but de déloger les insurgés. En trois mois, les combats auraient fait au moins 2 000 morts. L'armée a d'abord repris le contrôle de la partie basse à l'ouest de l'agence, avant de remonter dans le centre-ouest et le nord-ouest.

Éducation[modifier | modifier le code]

Il y a environ 438 établissement scolaires dans l'agence, scolarisant environ 36 500 personnes, dont environ 24 200 garçons et 12 300 filles[1].

Selon un rapport des autorités locales, les talibans auraient détruit au moins 43 établissements scolaires de filles ou de garçons, dont des écoles primaires, des collèges et des lycées[1]. Environ 9 000 élèves, soit environ un quart de l'effectif total des élèves de l'agence, ont ainsi été privés d'éducation. Les destructions sont inégalement réparties dans l'agence, certaines zones ayant perdu pratiquement toutes leurs écoles[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) La violence frappe les écoles en Orakzai, Dawn.com. Consulté le 6 juillet 2010.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]