Afrique subsaharienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Afrique noire)
Aller à : navigation, rechercher
L'Afrique subsaharienne est l'espace coloré en vert sur la carte.

L'Afrique subsaharienne est la partie de l'Afrique située au sud du Sahara.

L'Afrique subsaharienne[1] est généralement subdivisée en quatre sous-régions connues sous les noms :

Formée de 48 pays (îles comprises), l'Afrique subsaharienne compte environ 856 millions d'habitants en 2010.

Étymologie[modifier | modifier le code]

L'Afrique subsaharienne est aussi appelée Afrique noire car elle est principalement peuplée d'individus ayant la peau de couleur noire, par opposition à l'Afrique du Nord peuplé principalement par les Arabes et les Berbères .

Environnement[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Écozone afrotropicale.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'Afrique subsaharienne, qui ne comptait aucune ville de plus de un million d'habitants il y a soixante ans, en affiche trente-huit en 2010.

Mortalité infantile[modifier | modifier le code]

L'Afrique subsaharienne reste la région du monde où l'on enregistre le plus fort taux de mortalité infantile (121 pour mille contre 7 pour mille dans les pays développés). Mais un rapport conjoint de l'Unicef, l'OMS et la Banque mondiale souligne que des progrès notables ont été accomplis. Ce taux a en effet diminué entre 1990 et 2010 dans la plupart des États concernés, à l'exception de la Somalie, du Zimbabwe et du Cameroun. Quatre pays - Madagascar, le Liberia, l'Érythrée et le Malawi - sont même en passe d'atteindre les objectifs du millénaire pour le développement (OMD). Ce plan, adopté en l'an 2000 par les Nations unies, a pour but d'éradiquer la pauvreté dans le monde d'ici à 2015. Parmi les moyens d'y parvenir : réduire la mortalité infantile de deux tiers. Chiffre cible pour l'Afrique subsaharienne : 58 pour mille[2].

Économie[modifier | modifier le code]

L'Afrique subsaharienne est la partie du continent la plus démunie, notamment en matière économique, et la plus mouvementée politiquement : en effet, disposant d'un PIB par habitant très faible (environ 1000 dollars PPA/an) et d'un IDH de 0,465 (moyenne mondiale de 0,729). Le nombre des mal nourris (206 millions de personnes) a augmenté de 37 millions sur les dix dernières années[3].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. www.imf.org Exemple d'utilisation officielle
  2. GEO N°403 de septembre 2012 p.18
  3. Rapport annuel de la FAO (30/10/2006) cité dans Alain Faujas, « 854 millions d'affamés dans un monde plus riche » dans Le Monde du 30/10/2006, [lire en ligne]