Affaire de pédocriminalité en Galles du nord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'affaire de pédocriminalité en alles du Nord, aussi connu sous le nom Lost In Care - The Waterhouse Report, du nom d'un rapport d'enquête sur l'affaire, a éclaté durant les années 1990 et a connu un nouveau rebondissement en novembre 2012, après les révélations sur Jimmy Savile.

Historique[modifier | modifier le code]

L'affaire donna lieu à une enquête de 3 ans ayant coûté 13 million de livres sterling à Clwyd et Gwynedd, dont Bryn Estyn children's home à Wrexham, couvant la période entre 1974 et 1990[1], soit dans différents orphelinats.

Lieux des abus[modifier | modifier le code]

  • Lieux sous le contrôle du Clwyd Council: Bryn Estyn; Cartrefle; Little Acton Assessment Centre; Bersham Hall; Chevet Hey; Park House; Upper Downing; South Meadow; Ysgol Talfryn
    • Lieux privés à Clwyd: Bryn Alyn; Ystrad Hall School; Clwyd Hall School; Gatewen Hall; Tanllwyfan
  • Lieux sous le contrôle du Gwynedd Council: Queens Park ; Ty'r Felin; Ty Newydd; Cartref Bontnewydd
    • Lieux privés à Gwynedd: Do'l Rhyd School and Ysgol Hengwrt
  • NHS facilities: Gwynfa Residential Unit (hôpital psychiatrique pour enfants)

Le rapport Waterhouse: Lost In Care[modifier | modifier le code]

Les résultats de l'enquête de Ronald Waterhouse furent publiés en février 2000 sous le titre Lost In Care - The Waterhouse Report[2],[3].

Développements ultérieurs en 2012[modifier | modifier le code]

Le 2 novembre 2012, après les révélations concernant le scandale Jimmy Savile, la BBC, dans son programme Newsnight, diffusa un témoignage d'une victime des années 1980, Steve Messham, déclarant que le cercles des abuseurs était bien plus étendu, incluant des personnalités de l'économie, des membres de la police et des politiciens d'un certain âge, le réseau s'étendant jusqu'à Londres et au delà[4]. Il appela à la mise en place d'une nouvelle enquête[5]. Le délégué à l'enfance (children's commissionner) pour le Pays de Galles, Keith Towler, soutint le principe d'une nouvelle enquête, affirmant que l'enquête Waterhouse avait été trop étroite[6].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Corby, B., Doig, A. a Roberts, V. Public Inquiries into Abuse of Children in Residential Care (Llundain, Jessica Kingsley, 2001).
  • Richard Webster, The Secret of Bryn Estyn: The Making of a Modern Witch Hunt, Orwell press, 2005.

Liens et références externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The Guardian, Questions and answers that surround a catalogue of abuse against children, 16 February 2000. Accessed 5 November 2012
  2. Mark Smith, Rethinking Residential Child Care: Positive Perspectives, 2009, p. 41-44
  3. (en) « Victims welcome abuse revelations », BBC Wales,‎ 15 février 2000 (consulté le 15 novembre 2012)
  4. (en) Patrick Sawyer, « Call for new investigation into north Wales abuse scandal », The Daily Telegraph,‎ 3 novembre 2012 (lire en ligne)
  5. (en) BBC News « Call for new investigation into north Wales abuse scandal », BBC Wales,‎ 2 novembre 2012 (consulté le 5 novembre 2012)
  6. (en) « Children's Commissioner for Wales calls for abuse probe », BBC News,‎ 4 novembre 2012 (consulté le 5 novembre 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]