Affaire Zuma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Affaire Zuma en Afrique du Sud intéresse deux sociétés locales représentant Thales, Thint et Thint Holding. Elles ont été inculpées le 4 novembre 2005 dans le procès pour corruption de l'ancien vice-président Jacob Zuma remercié en juin 2006.

Le procès pour corruption de l'ancien vice-président sud-africain Jacob Zuma, qui devait commencer le 31 juillet 2006, a été reporté le 5 septembre par le président de la haute cour de Pietermaritzburg, Herbert Msimang, qui a ordonné à l'accusation de faire parvenir ses réponses au plus tard le 14 août à la défense qui a demandé un abandon des charges contre M. Zuma.

Les charges retenues portent sur « un pacte de corruption » avec Thalès afin d'obtenir une protection lors d'enquêtes sur les contrats d'armement.Il est aussi soupçonné d'avoir reçu 1.3 million de rands de son ancien conseiller financier qui a été condamné l'année dernière à 15 ans de prison pour corruption.

Le 20 septembre, les charges retenues contre Jacob Zuma sont définitivement abandonnées. Le président du tribunal, Herbert Msimang, a estimé que l'accusation était allée « de désastre en désastre »" dans ce dossier et une enquête plus approfondie aurait dû être menée avant de mettre en accusation l'ancien vice-président sud-africain. Aussi il poursuivit en affirmant que faute de preuves suffisantes, l'accusation ne ferait que s'enliser en voulant poursuivre le procès contre M.Zuma. Les filiales de Thales bénéficient également de ce jugement.

Ce verdict relance les chances de Jacob Zuma pour succéder à Thabo Mbeki à la présidence de la république en 2009. Le 9 mai 2009 Jacob Zuma est élu président de la République.

Références[modifier | modifier le code]

  • Thales va être poursuivi pour corruption par la justice sud-africaine, Le Monde, 6 novembre 2005
  • Thomson CSF corruption in South Africa : Zuma's story should be told, Press SA, 3 septembre 2003
  • Opposition demand Zuma corruption inquiry (Thomson arms deal), The Natal Witness, 3 décembre 2002
  • Thalès en Afrique du Sud: un scandale à moindre frais, Bakchich, 5 mai 2006