Affaire Pechiney-Triangle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'affaire Pechiney-Triangle est un scandale politico-financier de la fin des années 1980.

En novembre 1988, la société nationalisée française Pechiney annonce une OPA sur la société américaine Triangle, cotée à New York. Pechiney était particulièrement intéressée par la filiale de Triangle, American National Can (ANC), spécialiste de l’emballage.

Dans les jours qui précèdent l'annonce officielle de l'OPA, le volume moyen d'échange du titre Triangle passe de 3500 à 200 000 titres par jour. L'action Triangle s'envole de 10 à 56 USD[1]. Pechiney doit donc finalement racheter Triangle à un prix beaucoup plus élevé que prévu[2]. Le bénéfice réalisé par les auteurs de cette spéculation est estimé (après revente de leurs actions) à environ 48 millions de Francs (7,3 millions d'€, ou 9 millions de USD)[2].

La SEC, autorité de contrôle des marchés boursiers, remarque ces mouvements inhabituels, retrace l'origine des ordres d'achat et avertit la Commission des opérations de bourse française.

Une procédure judiciaire est alors mise en route. Péchiney est alors une société nationalisée et des hommes de l’appareil d’État étaient au courant de l’opération. L'instruction met en évidence que certains d'entre eux, et de leurs relations, figurent parmi les acquéreurs de titres Triangle. Dans la mesure où ils ont bénéficié d'informations confidentielles sur l'OPA, les faits répondent à la qualification de délit d'initié.

Neuf personnes sont inculpées, parmi lesquelles :

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • 31 janvier 1989 : La COB transmet aux instances judiciaires son dossier d'enquête sur l'affaire.
  • 3 février 1989 : Le principal initié Max Théret, désigné comme tel par le rapport de la COB, est inculpé et astreint à une caution de 8,8 millions de francs.
  • 16 février 1989 : Roger-Patrice Pelat et quatre autres personnes sont inculpés pour « recel de délit d'initié ».
  • 7 mars 1989 : Mort de Roger-Patrice Pelat (70 ans) par arrêt cardiaque.
  • 2 juin - 29 juillet 1993 : procès en première instance.
  • 26 avril - 6 juillet 1994 : procès en appel

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]