Aéroport de Caen - Carpiquet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Aeroport de Caen - Carpiquet)
Aller à : navigation, rechercher
Caen - Carpiquet
Façade de l'aérogare de Caen-Carpiquet.
Façade de l'aérogare de Caen-Carpiquet.
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Ville Caen
Coordonnées 49° 10′ 26″ N 0° 26′ 59″ O / 49.17382, -0.449753 ()49° 10′ 26″ Nord 0° 26′ 59″ Ouest / 49.17382, -0.449753 ()  
Altitude 78 m (256 ft)

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Caen - Carpiquet
Pistes
Direction Longueur Surface
13/31 1 900 m (6 234 ft) macadam
05/23 1 180 m (3 871 ft) macadam
13L/31R 850 m (2 789 ft) non revêtue
05L/23R 650 m (2 133 ft) non revêtue
Informations aéronautiques
Code AITA CFR
Code OACI LFRK
Nom cartographique CAEN
Type d'aéroport Civil
Gestionnaire CCI de Caen
Cartes SIA VAC - IAC - ARR/DEP

L'aéroport de Caen - Carpiquet est un aéroport du département du Calvados. Cet aéroport est ouvert au trafic national et international commercial, régulier ou non, aux avions privés, aux IFR et aux VFR. En 2008, l'aéroport a vu transiter 107 898 passagers[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Base aérienne 720 Caen-Carpiquet.

L'idée de créer un aérodrome près de Caen remonte à 1926 après la visite d'une délégation composée de militaires[2].

En 1930, le ministère de l'Air décide de la création d'un aérodrome à Caen[3]. Le 28 avril 1930, le ministère décide d’acquérir un terrain de 100 hectares à Carpiquet. Mais les acquisitions s'enlisent puis s'arrêtent. C'est le conseil général du Calvados qui relance le projet en 1935 en votant une subvention de 1,5 millions de francs pour la création du « centre aéronautique de Carpiquet »[4]. La mairie de Caen vote, quant à elle, une subvention de 500 000 francs[5].

Les travaux débutent en juillet 1937 et se terminent en mars 1938[6].

La base aérienne 720 Caen-Carpiquet est inaugurée le 17 août 1939[7]. Prise par la Luftwaffe en juin 1940, elle sert de base arrière pour la bataille d'Angleterre. La piste de l’aérodrome est alors allongée et bétonnée par les Allemands.

Lors des combats de la bataille de Normandie, en juin et juillet 1944, le contrôle de l'aérodrome fait l'objet de longs et durs combats (voir l’article : bataille de Caen) entre troupes anglo-canadiennes et allemandes. Après guerre, l'aérodrome est reconstruit et aménagé pour l'Armée de l'air.

L'arrêté ministériel du 16 mai 1969 affecte l'aérodrome au secrétariat général à l'aviation civile dépendant du ministère des transports[8]. À la fin des années 1960, la plate-forme aéroportuaire est développée par la ville de Caen et la Chambre de commerce et d'industrie de Caen en assure la gestion [6].

En mai 1968, une aérogare de 45 mètres de long sur 12 de large est construit pour accueillir un hall public, des locaux de service et un restaurant[6].

Depuis mars 2007, l'aéroport est géré par la communauté d'agglomération Caen la Mer [6].

Fin 2008, la ligne Caen <> Paris-Orly est créée avec deux allers/retours du lundi au vendredi, elle permet à l'aéroport d'avoir une deuxième ligne régulière, après Lyon.

En 2010 la ligne Caen <> Paris-Orly passe à trois rotations (aujourd'hui une par jour le lundi, mardi, jeudi et vendredi).

Entre juillet et août, la piste 13/31 et refaite ainsi que la voie de circulation des aéronefs, cette dernière étant élargie.

En 2014, la compagnie à bas-coûts Flybe ouvre une ligne entre Caen et l'aéroport de Londres Southend.

Les équipements[modifier | modifier le code]

L'aéroport de Caen dispose de deux pistes en dur (13/31 et 05/23) et de deux pistes en herbe pour l'aviation de loisir.

La piste principale (1 900 m) est équipée d'un balisage haute intensité et d'une rampe d'approche de 420 m de longueur. L'approche en piste 31 (orientation 307°) est équipée du système ILS catégorie I.

Avitaillement : JET A1 et AVGAS 100LL et camion avitailleur de 20 000 litres.

Matériel d'assistance :

  • 4 passerelles à hauteur variable (maxi 4,50 m).
  • Groupe de démarrage tri-tension GPU - ASU.
  • Remorques - barres de remorquage (pour Beechcraft).

Liste des compagnies desservant l'aéroport[modifier | modifier le code]

  • HOP ! exploite quatre lignes
    • Caen <> Lyon, 3 vols par jour en semaine, 1 le samedi et 2 le dimanche
    • Caen <> Paris-Orly, 4 vol par semaine, exploité par Chalair
    • Caen <> Nice, 1 vol par semaine le samedi de mai à septembre
    • Caen <> Figari, 1 vol par semaine le samedi de juillet à août
  • Volotea
    • Caen <> Ajaccio, 2 vol par semaine le samedi et le mardi d'avril à octobre, puis 1 vol par semaine jusqu'en novembre
  • D'autres vols charter sont aussi proposés

L'Aéroclub Régional de Caen[modifier | modifier le code]

L'aéroport accueille également plusieurs aéroclubs dont l'Aéroclub Régional de Caen[9]. Sa flotte est composée de 4 Robin DR-400, 1 Jodel D119 , 1 Volksplane (en) et 1 TB-20 ainsi que 2 avions de voltige: 1 CAP-10C et 1 CAP 231. L'aéroclub forme au Brevet de Base de pilote ainsi qu'à la Licence de Pilote Privé. Les cours théoriques y sont dispensés gratuitement.


Normandie Caen Voltige, centre régional de voltige, est la section voltige de l'aéroclub (ouvert en 1976). C'est l'une des 7 structures Haut niveau de la Fédération française aéronautique reconnu par le ministère des Sports. Ce label vient récompenser la qualité de la formation, les moyens pédagogique ainsi que les très bons résultats obtenus dans les compétitions nationales et internationales. L'aéroclub compte parmit ses pilotes plusieurs champions de France ainsi que 2 champions d'Europe.


L'aéroclub permet aussi aux jeunes d'obtenir le Brevet d'initiation aéronautique en partenariat avec les collèges & lycées de la communauté d'agglomeration. Le club effectue 2500 heures de vol par an et compte 220 membres environ. Une Unité d'Entretien Agréée (par l'aviation civile) assure l'entretien de la flotte d'avions. Des baptêmes de l'air sont proposés au grand public toute l'année.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « L'aéroport en chiffre (fréquentation, répartition du trafic) », sur www.caen.aeroport.fr (consulté le 3 juin 2010)
  2. « Un aérodrome à Caen ? », Ouest-Éclair - édition de Caen,‎ 15 septembre 1927 (lire en ligne)
  3. « L'assemblée générale de l'aéro-club de Caen et du Calvados », Ouest-Éclair - édition de Caen,‎ 29 mars 1933 (lire en ligne)
  4. « Le conseil général du Calvados vote 1.500.000 francs pour le centre aéronautique Carpiquet », Ouest-Éclair - édition de Caen,‎ 7 novembre 1935 (lire en ligne)
  5. « Conseil municipal », Ouest-Éclair - édition de Caen,‎ 13 novembre 1935 (lire en ligne)
  6. a, b, c et d « Aéroport de Caen - Historique », sur http://www.caen.aeroport.fr, Aéroport de Caen (consulté le 29 août 2012)
  7. Thibault Richard, L'aventure aéronautique en Normandie (1920 - 1940), Condé-sur-Noireau, Éditions Charles Corlet, 2006, p. 81
  8. Journal officiel de la République française, 24 juin 1969, p. 6452 [lire en ligne]
  9. « Aéroclub Régional de Caen », sur www.aeroclub-caen.org

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :