Aeromonas hydrophila

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Aeromonas hydrophila

Description de l'image  Aeromonas hydrophila.jpg.
Classification
Règne Bacteria
Division Proteobacteria
Classe Gammaproteobacteria
Ordre Aeromonadales
Famille Aeromonadaceae
Genre Aeromonas

Nom binominal

Aeromonas hydrophila
(Chester, 1901) Stanier, 1943

Synonymes

  • Bacillus hydrophilus fuscus Sanarelli 1871
  • Bacillus hydrophilus Chester 1901
  • Proteus hydrophilus Bergey et al. 1923
  • Bacterium hydrophilum Weldin and Levine 1923
  • Pseudomonas hydrophila Breed et al. 1948

Aeromonas hydrophila est une bactérie à gram négatif qui est répartie sur l'ensemble des eaux douces ou peu salines de la planète[1]. Les Aeromonas hydrophila sont plus présentes au cours des saisons chaudes mais sont capables de se multiplier dès que les températures sont supérieures à 5° C. Elles sont pathogènes pour les anoures, les poissons, tortues, mammifères... Chez les amphibiens ces souches provoquent une flaccidité des muscles, des hémorragies, des ulcérations cutanées et parfois une septicémie foudroyante[1]

Il existe en fait plusieurs dizaines de souches d’Aeromonas hydrophila, dont A. hydrophila subsp. hydrophila et A. hydrophila subsp. ranae sont mortelles pour les amphibiens. Plusieurs études ont montré le potentiel d'effets interactifs ou synergétiques occasionnés, entre les pesticides et l'effet de l’A.hydrophila, sur la réduction des populations[2].

Une des souches a été repérée pour la première fois chez Rana muscosa, dans le Parc national Kings Canyon en Californie. On pense qu’elle est responsable des morts massives de Rana muscosa en 1979[3], de même que de celles du Bufo boreas (Crapaud de l'Ouest ou boréal)[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fr) Dictionnaire de Bactériologie Vétérinaire, « Aeromonas hydrophila », sur Dictionnaire de Bactériologie Vétérinaire
  2. (en) Talor et al, « Effects of malathion on disease susceptibility in Woodhouse's toads », Journal of Wildlife Diseases, vol. 35,‎ 1999, p. 536-541 (lire en ligne)
  3. (en) Bradford, D. F., « Mass mortality and extinction in a high elevation population of Rana muscosa », Journal of Herpetology, vol. 25, no 2,‎ juin 1991, p. 174-177 (résumé)
  4. (en) Carey, C., « Hypothesis concerning the causes of the disappearance of boreal toads from the mountains of Colorado. », Conservation Biology, vol. 7, no 2,‎ juin 1993, p. 355–362 (résumé).