Aeris Gainsborough

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gainsborough.
Aeris Gainsborough
Personnage de fiction apparaissant dans
Final Fantasy.

Sexe Féminin
Espèce Cétra
Activité(s) Vendeuse de fleurs
Arme(s) favorite(s) Bâton
Taille 1,63 m
Groupe sanguin O

Créé par Tetsuya Nomura
Voix japonais :

anglais :

français :

Aeris Gainsborough (エアリス・ゲインズブール, Earisu Geinzubūru?) (parfois Aerith en version anglaise) est un personnage du jeu vidéo Final Fantasy VII sur PlayStation. Dernière descendante du peuple disparu des Cetras ayant habité sur terre avant les hommes, elle tient un rôle important dans le déroulement du scénario de Final Fantasy VII.

Aeris est une jeune fille de 22 ans qui vit à Midgar en compagnie de sa mère adoptive, Elmyra, vendant des fleurs qu'elle cultive à l'intérieur d'une église délabrée des bas quartiers du secteur 5, l'un des plus pauvres de la ville. Elle fera connaissance avec le groupe AVALANCHE lorsque son parterre de fleurs amortira la chute de Clad, tombé du réacteur Mako no 5, et se liera rapidement aux membres du groupe.

Aeris est la dernière descendante d'une ancienne civilisation ayant peuplé la terre avant les humains, les Cetras. Selon une vieille légende, cette civilisation détiendrait les clés de la « Terre Promise », un monde paradisiaque aux ressources illimitées, que de nombreux habitants de la Terre rêvent de rejoindre pour échapper au lent délabrement de la planète, rongée par l'extraction de Mako, son énergie vitale. La Shinra, qui exploite cette énergie pour en faire de l'électricité, poursuit Aeris depuis de nombreuses années dans l'espoir d'en savoir plus sur cette Terre Promise.

Sa personnalité et son destin tragique en ont fait un personnage mémorable du monde des jeux vidéo, laissant une trace chez la plupart des joueurs amateurs du genre RPG.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le prénom Aeris renvoie au latin aer, aeris, qui signifie « aérien ». Toutefois, il semblerait que son origine dans Final Fantasy VII vienne de la prononciation japonaise du mot anglais "earth", transcrit エアリス (earisu) en katakana[1].

En outre, l’histoire de FF7 est très inspiré de la mythologie nordique. Dans cette mythologie on trouve entre autres Midgard, la terre des humains. Et les Dieux qui veillent sur ce monde sont les « Aesir » qui en inversant le « s » et le « r » donne « Aeris ».

Le nom Gainsborough pourrait quant à lui être une référence au peintre britannique du XVIIIe siècle Thomas Gainsborough.

Capacités du personnage[modifier | modifier le code]

Dans la première moitié du jeu, Aeris est un personnage qui joue un rôle important dans les combats. Dotée lors de son arrivée dans l'équipe d'une force et d'une résistance physique faible, elle est le plus souvent développée de manière à en faire un personnage usant essentiellement de magies blanches, c'est-à-dire magies de soin, de guérison et de renforcement, bien qu'elle soit très forte en tous les types de magie.

Malgré sa faible force physique, elle possède un talent hors-normes en termes de guérison. Ses limites ont principalement pour effet de soigner ou de renforcer ses coéquipiers, ce qui les rend très utiles et pratiques. C'est également le personnage possédant le plus de MP : Aeris est ainsi une des meilleures magiciennes du jeu.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse dans les Taudis[modifier | modifier le code]

Aeris est née dans le Village Glacier. Sa mère Ifalna, à l'époque dernière Cetras présente sur terre, fut déjà pourchassée et emprisonnée par la Shinra qui souhaitait mener des expériences sur elle. Le professeur Gast, scientifique de la Shinra chargé de mener ces expériences, tomba amoureux d'Ifalna et s'enfuit avec elle. Ils s'installèrent sur le continent du Nord où ils conçurent Aeris, qui se retrouva rapidement orpheline lorsque son père fut tué par des soldats de la Shinra venus récupérer Ifalna. En compagnie d'Aeris, Ifalna réussit cependant à s'enfuir, mais elle mourut dans sa tentative en transmettant Aeris à Elmyra, une veuve sans enfant habitant Midgar.

Sa première apparition chronologique se situe dans le jeu Before Crisis: Final Fantasy VII, à l’épisode 6 où elle vend des fleurs à Rude parti pour un rendez-vous avec Chelsea. Dans l’épisode 11, AVALANCHE et la Shinra tentent de la capturer. AVALANCHE est après elle pour protéger la Terre Promise de la Shinra, mais Aeris refuse de coopérer avec eux. Aeris entend ensuite une voix qui semble être celle d’un Cetra émanée d’Elfé, la chef d’AVALANCHE. Un Turk vient pour la sauver d’AVALANCHE à ce moment-là et tout le groupe tombe dans l’église d’Aeris, comme ce sera souvent le cas par la suite. AVALANCHE part en retraite quand Elfé s’évanouit, et Aeris est libre de retourner chez elle.

Un premier amour contrarié[modifier | modifier le code]

Article connexe : Crisis Core: Final Fantasy VII.

Cette fois-ci, elle ne porte plus sa longue robe rose, mais une robe blanche et bleue. Zack la rencontre pour la première fois alors qu’il tombe dans l’église des Taudis du secteur 5. Lorsqu’il se réveille et qu’il tombe nez à nez avec la jeune fille, il se croit au paradis avec un ange. Les deux jeunes gens font rapidement connaissance, et Zack propose même à Aeris de sortir avec lui, bien que celle-ci trouve cette idée stupide, elle accepte de l’accompagner dans les Taudis. On découvre qu’Aeris a une grande peur du ciel. Dans L’Ultimania, il est dit qu’Ifalna, la mère d’Aeris lui a parlé du Météore quand elle était petite, et depuis, elle a une grande peur de tout ce qui se rapproche au ciel.

Après avoir retrouvé le portefeuille de Zack volé par un enfant, Zack décide d’acheter un cadeau d’Aeris en souvenir de leur rencontre : il s’agit de son ruban qu’elle portera tout au long de la série. Ils ont ensuite un rendez-vous au parc des Taudis où Aeris se confie à Zack en lui disant que les membres du SOLDAT lui font peur, qu’ils ne sont pas normaux. Lorsque Zack lui dit qu’il en fait partie, elle s’excuse. Pour rompre le silence ambiant, Aeris dit qu'elle trouve les yeux de Zack beaux. Zack accepte alors de les lui montrer de plus près. Se rendant compte de la proximité de leurs visages l’un de l’autre, Aeris repousse gentiment Zack en arrière. Zack reçoit ensuite un appel lui demandant de rejoindre la bâtiment Shinra au plus vite, et promet à Aeris de la revoir.

Aeris apparaît dans d’autres scènes du jeu et semble bien être la petite-amie de Zack. Après la mort d’Angeal, Aeris enlace tendrement Zack pour le réconforter. Il va également lui construire un chariot (il est possible de lui en construire deux autres) pour lui permettre de vendre ses fleurs à travers Midgar. Aeris lui dit qu’elle possède 23 petits vœux et elle les note sur un papier pour que Zack s’en souvienne. On découvre plus tard qu’Aeris plaisantait et qu’elle n’a en réalité qu’un seul vœu : celui de passer plus de temps avec Zack. C’est la dernière fois que Zack et Aeris se verront, car ce dernier va partir pour Nibelheim. Quatre ans après l’incident de Nibelheim, Zack parvient à s’échapper du manoir Shinra avec Clad et tente de rejoindre Midgar pour revoir Aeris. On apprend qu’elle lui a envoyé 89 lettres pour savoir où il était passé, il ne recevra que son ultime lettre.

Dans la dernière scène du jeu, Aeris est dans son église en train de s’occuper des fleurs, puis elle se retourne et regarde le ciel, et joint ses deux mains pour prier, les larmes aux yeux. C’est à ce moment qu’en dehors de Midgar, Zack se fait tirer dessus par les Miliciens. Alors que Final Fantasy VII montre qu’Aeris ignore ce qu’est devenu Zack, la dernière scène de Crisis Core indique qu’Aeris a pressenti la mort de Zack.

À la poursuite de Sephiroth[modifier | modifier le code]

Article connexe : Final Fantasy VII.

Dans Final Fantasy VII, Aeris rencontre Clad dans son église, celui-ci venant de tomber à travers le toit, sa chute ayant été amortie par les fleurs d'Aeris. Les Turks surviennent rapidement pour enlever Aeris, qui se fait aider par Clad. Une fois sauvée, celle-ci propose à Clad de devenir son garde du corps, en échange d'un rendez-vous galant : c'est le début d'une histoire de séduction entre les deux personnages, dont le joueur seul peut décider de l'issue. Aeris se joint ainsi à l'équipe, faisant ainsi profiter les autres personnages de ses puissants talents de guérisseuse et de magicienne, mais piquant aussi la jalousie de Tifa.

Épilogue[modifier | modifier le code]

Article connexe : Final Fantasy VII.

Alors qu'elle est en prière au fond de la Cité des Anciens pour invoquer le Sacré afin qu'il s'oppose à la destruction de la planète planifiée par Jénova sous l'apparence de Sephiroth, celle-ci surgit au-dessus d'elle, s'élançant dans le vide l'épée en avant. Il la transperce d'un coup d'épée, la laissant sans aucun moyen de réaction. Clad et ses compagnons, sur les traces de Jénova, arrivent trop tard pour la sauver et ne peuvent qu'assister à sa mort.

La scène de la mort d'Aeris est une des plus connue du monde du jeu vidéo et représente encore aujourd'hui un passage mémorable de ce genre vidéo-ludique.[réf. nécessaire] Elle survient à la fin du premier CD (dans la version originale Playstation). Même s'il n'est pas exceptionnel de voir un personnage jouable mourir dans un jeu vidéo, il est plus rare que la mort touche un acteur aussi central de l'histoire.[réf. nécessaire] Pourtant Aeris est, avec Clad, le personnage le plus mis en avant dans la première partie de Final Fantasy VII. Le contexte et la mise en scène de la mort du personnages ont été particulièrement travaillés et participent à rendre celle-ci marquante.[réf. nécessaire]

Musicalement, la seconde partie de la scène, dès que la vie quitte le corps d'Aeris, est accompagnée d'une musique, l'Aeris' Theme, illustrant le personnage auquel il est associé.

Symboliquement, la scène multiplie les références, notamment à la religion chrétienne.[réf. nécessaire] Sephiroth, qui plonge sur sa proie, y apparaît comme le mal incarné. Lorsque le corps d'Aeris frappe le sol, le choc dénoue ses cheveux et laisse s'échapper la matéria blanche qu'elle y avait placée, qui roule et saute de rocher en rocher jusque dans l'eau dans un tintement mélodieux. Marquant la fin de cette scène, Clad immerge alors le corps d'Aeris dans un petit lac à l'extérieur du temple. Alors qu'elle s'enfonce lentement dans les flots, la caméra bascule imperceptiblement en contre-plongée et, placée en mouvement au-dessous d'elle.

Le sacrifice d'Aeris est définitif et irrévocable, au sens qu'elle ne ressuscitera pas par la suite. Le scénario se distance ici de la symbolique du sacrifice chrétien et ajoute une touche de gravité réaliste au récit de Final Fantasy VII, se distinguant d'un cliché trop courant dans le monde du jeu vidéo de rôle et de la fiction en général[2], qui tend à faire revenir le protagoniste dans la suite du récit. Son action juste avant sa mort s'avère toutefois d'importance puisqu'elle contribue à sauver la Terre du météore invoqué par Sephiroth. D'autre part, dans le monde Final Fantasy VII, la mort n’est pas une fin, surtout pour les Cetras comme Aeris. C’est dans la mort qu’elle réalisera ses actes les plus importants.

Dans Advent Children[modifier | modifier le code]

On aperçoit Aeris dans une vidéo bonus lors des crédits. La scène a été tournée à Hawaï, et la chanson « Calling » qui parle d’amour, de tristesse et d’espoir a spécialement été choisie par Tetsuya Nomura. Au début de la vidéo, on peut voir Clad sur sa moto Fenrir. Au fut et à mesure de son voyage, il en vient à passer devant de grands champs de fleurs, identiques à celles d’Aeris. Et dans l’un des champs, on y voit Aeris tournant la tête, car sentant que quelqu’un approche. À noter que cette fois-ci, Aeris ne se tient plus dans un vaste espace de lumière, elle paraît cette fois-ci beaucoup plus vivante. La dernière scène du film nous montre une photo de Clad & ses amis sur son bureau et devant la photo, un bouquet de fleurs qui sont les mêmes que celles ou se trouvait Aeris. On peut donc déduire que Clad a trouvé un moyen de rejoindre Aeris, confirmé par Nomura dans une Interview ou il dit qu’Aeris « vit en Clad » tout du moins elle vit en Clad comme elle vit en chacun des membres que formaient l'équipe Avalanche. Aeris ne sera pas qu'un souvenir car elle continue de vivre en chacun d'eux.

Relation avec Clad[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2011). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Le lien affectif qui unit ces deux protagonistes de Final Fantasy VII est un thème qui suscite de vifs débats au sein de la communauté des joueurs.

Les développeurs ont tout d'abord privilégié le couple Clad-Aeris tout simplement car au départ, Tifa n’existait pas. Il n’existait que trois personnages principaux à savoir le héros Clad Strife, l’héroïne Aeris Gainsborough et l’allié Barret Wallace. Ces trois personnages auraient d’ailleurs du être les trois seuls personnages du jeu. Donc l’histoire d’amour tournait logiquement autour de Clad et Aeris. Les artwork de Yoshitaka Amano le démontrent bien, il a réalisé 5 artworks représentant Clad et Aeris ensemble, et aucun autre couple.

Les sentiments d'Aeris pour Clad sont peu controversés : celle-ci est incontestablement attirée par lui, ne se privant pas pour lui faire ouvertement du charme à de nombreuses reprises, ce qui d'ailleurs vient contrebalancer le caractère naïf et innocent de sa personnalité tel qu'il apparaît au tout début de l'aventure. Par contre, les raisons pour lesquelles elle est attirée par Clad sont moins évidentes. Il est possible qu'elle ne fasse que reporter sur lui l'amour qu'elle éprouvait pour un autre membre du SOLDAT, Zack, disparu depuis. Cette thèse est renforcée par le fait qu'à ce moment-là de l'aventure, Clad, victime de schizophrénie, se prend justement pour Zack, un camarade qu'il a rencontré alors qu'il effectuait sa propre formation pour devenir membre du SOLDAT au sein de la Shinra. Cependant, on peut également penser qu'Aeris tombe réellement amoureuse de Clad non plus seulement en raison de sa ressemblance avec Zack, mais pour ce qu'il est lui. Cette thèse est renforcée par la présence d'une scène dans laquelle Aeris se déclare à Clad et lui dit souhaiter le connaître mieux lui-même, pour que son amour dépasse la simple nostalgie de son ancien partenaire. Toutefois, cette scène ne se produit que si le joueur a fait le choix de répondre favorablement au charme d'Aeris dans la première partie de l'aventure. Si tel n'est pas le cas, cette scène est remplacée par une autre dans laquelle Tifa remplace Aeris, qui ne peut donc prononcer ces mots.

Les sentiments de Clad sont en revanche moins clairs. Rien n'indique en effet avec certitude qu'il éprouve des sentiments pour quiconque. Ses problèmes personnels l'accaparent tellement qu'il peine à montrer ses sentiments, que ce soit envers Aeris ou envers Tifa, son amie d'enfance. Néanmoins, on peut noter qu'il sera particulièrement marqué par la mort d'Aeris au cours de l'aventure. Un deuxième élément est à prendre en considération: en effet, dans toute la première partie du jeu, les réponses données par Clad aux tentatives de séduction d'Aeris sont toutes laissées au choix du joueur. Ainsi, il est possible tantôt de repousser constamment Aeris, tantôt de paraître touché par ses attentions. Ces choix, qui donnent au comportement de Clad deux orientations assez différentes, déterminent d'ailleurs le personnage avec lequel Clad aura un rendez-vous amoureux à un certain point de l'histoire [3].

Les choses se compliquent encore lorsqu'il s'agit de trouver des explications au sujet de cet amour (si amour il y a). Pour certains, il trouve son origine dans le fait que Clad, à ce moment de l'histoire, se prend pour Zack, qui était amoureux d'Aeris. Il aurait donc assimilé, en même temps que la personnalité de Zack, ses sentiments pour Aeris. Néanmoins, pour d'autres, l'amour de Clad pour Aeris ne peut s'expliquer par sa schizophrénie, car il n'a pas connaissance, dans le jeu, de la relation qui unissait Zack à Aeris. Tout au plus sait-il que Zack connaît quelqu'un à Midgar chez qui il souhaite se rendre. Son attirance n'a donc pas pu être provoquée par l'intermédiaire des sentiments de Zack qu'il s'est appropriés, et son attirance pour Aeris ne s'explique que par leur affinité propre.

La nouvelle d'Aeris "The Maiden Who Travels The Planet", incluse dans la "compilation de Final Fantasy VII" (postérieure au jeu d'origine) vient apporter un regard nouveau sur les sentiments d'Aeris: elle révèle en effet dans la Rivière de la Vie qu'elle pensait porter un amour sincère à Clad. Cependant, lorsqu'elle essaye de se remémorer toutes les caractéristiques de ce dernier, c'est Zack qui, croyant avoir été appelé par Aeris, surgit devant elle. Cela semble soutenir l'idée qu'elle éprouvait inconsciemment de l'amour pour le Zack qui était en Clad, même si elle avait le désir de connaître la vraie personnalité de Clad comme l'atteste ses paroles lors du rendez-vous au Gold Saucer. Cette thèse se confirme lorsqu'après avoir assisté à la redécouverte du vrai Clad et de son passé, elle admet qu'elle ne l'a jamais véritablement connu de son vivant. Enfin, elle révèle vouloir confier tous ses sentiments pour Clad à Tifa, "celle qui allait 'vivre' avec lui". Néanmoins il ne faut pas vraiment développer cet aspect, cette nouvelle n’étant pas officielle et ne coïncidant pas avec ce qui est dit dans les livres officiels de Square-Enix.

Apparitions ultérieures[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (1997) in Famitsu: Final Fantasy VII Kaitai Shinsho. Famitsu, 14. ISBN 978-4-7577-0098-7.
  2. (en) (en) Electronic Gaming Monthly, Electronic Gaming Monthly October 2005, Ziff Davis Media Inc.,‎ 2005, 104 p.. Voir aussi l'article Final Fantasy VII, chapitre "concepts et inspirations".
  3. Généralement Aeris ou Tifa, selon les choix faits par le joueur, mais d'autres personnages sont possibles.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]