Aemilius Macer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Aemilius Macer (mort en Asie en 15 av. J.-C.) était un poète didactique latin qui écrivit sur les oiseaux (Ornithogonia) et les remèdes aux morsures de serpents (Theriaca, inspiré par Nicandre de Colophon)

Biographie[modifier | modifier le code]

Ami de Virgile et d'Ovide[1], Aemilius Macer était considéré comme un spécialiste de la nature par Quintilien ou Pline l'Ancien.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dans les Tristes, Ovide se remémore les lectures qu'il lui faisait  : « Souvent le vieux Macer me lut ses Oiseaux et son livre des Serpents dont le venin donne la mort, et des Simples qui guérissent de leur morsure. » (Tristes, IV, 10, 43)