Adrien de Montigny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vue de Férin, Gouache sur Parchemin, par Adrien de Montigny ; l'une des très nombreuses illustrations faites pour les Albums de Croÿ.
Vue cavalière d'un pont.

Adrien de Montigny est un peintre valenciennois, décédé en 1615, connu pour les nombreuses illustrations (2 500 gouaches connues) qu’il a peintes pour illustrer les fameux Albums de Croÿ ; série d’albums de parchemins, richement illustrés de gouaches qui lui ont été commandés par le duc Charles de Croÿ à la Renaissance.

Destination[modifier | modifier le code]

Il s’agissait de cartographier et représenter par des vues cavalières les paysages de tous les villes, villages, forêts, cours d’eau, châteaux et propriétés appartenant à l’époque au duc Charles de Croÿ, ou des provinces où ce duc a exercé une autorité administrative au tournant des XVIe et XVIIe siècles.

Ces dessins, souvent très bien conservés, sont encore une source unique et exceptionnelle d'informations sur les paysages et l'architecture de la Renaissance.
Les arrières plans semblent avoir le plus souvent été faits de mémoire, ou reconstitués et inventés en atelier, en hiver, alors qu’il faisait ses croquis de terrain du printemps à l’automne. Ces arrière-plans, tout comme les premiers plans (souches, arbres, talus de chemins...) ne sont donc pas toujours fidèles. Mais les vues de villages et de châteaux sont considérées comme des documents historiques de grand intérêt, même si les historiens y ont rétrospectivement noté quelques erreurs (dans les orientations par exemple).

Œuvres[modifier | modifier le code]

On connaît d'Adrien de Montigny deux œuvres :

  1. Un dessin gouaché représentant le château d'Heverlee (sur parchemin), faite pour le duc Charles de Croÿ à qui Adrien de Montigny semble avoir été attaché durant toute sa vie d’artiste.
  2. Une œuvre monumentale comprenant plusieurs milliers de dessins gouachés sur parchemin. Cette œuvre, unique dans toute l'histoire de l'art, s'est trouvée dispersée à travers le monde peu après la mort du duc (dessins mis en vente publique du 19 août 1614 à Bruxelles). Quelques albums sont restés dans la famille de Croÿ, les autres furent acquis puis dispersés par des bibliophiles et collectionneurs qui ont dans certains cas modifié l’ordre des illustrations ou dispersé certains albums.


Il est possible qu’une partie des colorations et des cadres et cartouches ornementés de fleurons formés de volutes or ou argent, soit d'ornements architecturaux, soit encore de fleurs, de volutes, fleurons, motifs floraux et fruits, d'oiseaux ou d'animaux domestiques, ait été faite par des assistants.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Marie Duvosquel, éd. Albums de Croÿ : propriétés des Croÿ, III, Bruxelles, 1985.
  • F. Courtoy, L’Album namurois de Charles de Croÿ, 1604, dans Annales du XXXI Congrès de la Fédération d'archéologique et historique de Belgique, Namur (Namur, 1939), p. 80 et Namurcum 31 (1957), p. 56-59.
  • L. Robyns de Schneidauer, Glanures d’iconographie belge dans les collections publiques autrichiennes, dans Le Soir, 29 mars 1956.
  • L. Fourez, Châteaux et seigneurs de la Maison de Croÿ, Exposition Scaldis (Tournai, 1956), p. 177.
  • D. Misonne, Les Albums du Duc de Croÿ : esquisse d’une histoire de la collection, dans Bulletin de la Société royale paléontologique et archéologique de l’arrondissement judiciaire de Charleroi 27 (1958), p. 44-61.
  • D. Misonne, Les Albums de Croÿ : histoire de la collection dans Les Albums de Croÿ (Exposition, Bibliothèque royale Albert Ier (Bruxelles, 1979), p. 25-43.
  • J. Muller, Albums de gouaches : neuf siècles de l’histoire du Hainaut au Roeulx (Mons, 1959), p. 57-71.
  • R. Berger et R. Dubois, Quatre cents vues des villages d’Artois en 1605-1610 tirées des albums de Charles de Croÿ, Arras, 1960.
  • M. de Somer, Un album de Croÿ à Authal, dans Bulletin trimestriel du Crédit Communal de Belgique, 22, n° 84 (1968), p. 88-93.
  • J. Vackova, Some additional notes concerning the Charles de Croÿn Manuscripts at Prague, dans Jaarboek Koninklijk Museum voor Schone Kunsten Anvers (1976), p. 281-295.
  • P. Culot, Les Albums exécutés pour Charles de Croÿ : leur aspect, dans Les Albums de Croÿ (Exposition, Bibliothèque royale Albert Ier, Bruxelles, 1979), p. 44-52.
  • P. Culot, Sites de la Sambre et Lys en 1608 et 1609 par Adrien de Montigny : un album exécuté pour Charles de Croÿ perdu et retrouvé, dans Revue belge d’Archéologie et d’Histoire de l’Art 49-50 (1980-1981), p. 55-84.
  • D. Misonne et J.-M. Duvosquel, Le Hainaut dans les Albums du duc Charles de Croÿ (fin XVIe - début XVIIe siècles), Mons, 1980.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]