Adrien Demont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Adrien Demont

Description de cette image, également commentée ci-après

Buste d'Adrien Demont à Wissant

Nom de naissance Adrien Demont
Naissance 1851
Douai
Décès 1928
Wissant
Nationalité Drapeau de la France France
Activités Peintre
Maîtres Jean-Baptiste Corot
Influencé par Émile Breton

Adrien Demont, né le 25 octobre 1851 à Douai et mort en 1928 à Wissant, est un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir débuté des études de droit, il se consacre à la peinture, en particulier de paysages. Il a une première formation artistique à Douai, collabore avec Émile Breton, rencontre en 1871 Jean-Baptiste Corot venu dans la région de Douai, puis vient à Paris, où il travaille dans l'atelier de Joseph Blanc.

Il épouse en 1880 la fille du peintre Jules Breton, qui portera désormais le nom de Virginie Demont-Breton. Le couple s'installe à Montgeron, mais en 1881 découvre le village de Wissant, sur la Côte d'Opale, entre les caps Blanc-Nez et Gris-Nez, où par la suite il vient résider, faisant alors construire une villa néo-égyptienne, le Typhonium, en 1891. Avec sa femme, il y peint les landes et les pêcheurs de Wissant.

Un cercle d'élèves se forme autour d'eux, parmi lesquels Georges Maroniez, Fernand Stiévenart et Henri Duhem de Douai et Félix Planquette d'Arras.

Adrien Demont fit paraître en 1927 à Arras un livre de souvenirs : Souvenances. Promenades à travers ma vie, rempli de renseignements sur la vie dans le nord de la France, et sur le milieu artistique.

Les œuvres d'Adrien Demont sont présentes au musée des Beaux-arts de Lille, et dans les musées de Douai, Saint-Omer, Valenciennes, Évreux...

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Émile Poiteau. Ceux de chez nous. Adrien Demont et Virginie Demont-Breton, Arras, 1925.
  • Virginie Demont-Breton. Les maisons que j'ai connues, 4 volumes, 1926-1930
  • Gérald Schurr et Pierre Cabanes. Dictionnaire des petits maîtres de la peinture. 1820-1920. Les Éditions de l'Amateur, 2008.
  • Yann Gobert-Sergent, "Virginie Demont-Breton (1859-1935), Peintre et témoin de la vie des marins de la Côte d’Opale", in Revue Boulogne et la Mer, n°14, juillet 2008, pages 4 à 7.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :