Adrian Lyne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Adrian Lyne

Naissance 4 mars 1941 (73 ans)
Peterborough, Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Profession Réalisateur, producteur
Films notables Flashdance
9 semaines ½
Liaison fatale
L'Échelle de Jacob

Adrian Lyne est un réalisateur et producteur britannique, né le 4 mars 1941 à Peterborough (Grande-Bretagne).

Biographie[modifier | modifier le code]

Adrian Lyne nait à Peterborough, dans le comté de Cambridgeshire en Angleterre.

Il fait ses études à la Highgate School. Dans les années 1970, il tourne ensuite ses premiers courts métrages, The Table et Mr. Smith, inspiré par la Nouvelle Vague. Il réalise également de nombreux spots publicitaires[1].

En 1980, sort son premier long-métrage comme réalisateur, Ça plane les filles (Foxes). Le film dresse un portrait de quatre adolescentes sur fond de sexe, drogue et autorité parentale. On y retrouve notamment Laura Dern et Jodie Foster[1].

En 1983, il accède à la notoriété en réalisant Flashdance, qui est un énorme succès mondial. En 1986, il change de registre avec un film torride à l'esthétique raffiné  : 9 semaines 1/2 avec Kim Basinger et Mickey Rourke. Il enchaîne avec le thriller Liaison fatale, avec Michael Douglas et Glenn Close. Nouveau succès, le film décroche six nominations aux Oscars 1988 (meilleur film, meilleure actrice, meilleure actrice dans un second rôle, meilleur scénario adapté et meilleur montage[1]).

En 1990, il rencontre un premier échec commercial avec L'Échelle de Jacob, un œuvre fantastique plus personnelle sur les cauchemars et hallucinations d'un ancien combattant du Viêt Nam incarné par Tim Robbins. Adrian Lyne revient alors à son genre de prédilection, les histoires d'amour sulfureuses, avec Proposition indécente en 1993. Il y dirige notamment Robert Redford et Demi Moore[1].

En 1997, il adapte le roman Lolita de Vladimir Nabokov. Mais le film reçoit les foudres de la censure qui oblige de nombreuses coupes notamment pour les scènes d'amour entre Jeremy Irons et l'adolescente Dominique Swain. En 2002, il signe le remake de La Femme infidèle (1969) de Claude Chabrol, intitulé Infidèle[1].

En 2012, il revient avec le projet Back Roads, d'après le roman Le Temps de la colère de Tawni O'Dell.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Producteur[modifier | modifier le code]

Distinctions principales[modifier | modifier le code]

Source : Internet Movie Database[2]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Biographie - AlloCiné
  2. (en) Awards - Internet Movie Database

Liens externes[modifier | modifier le code]