Adriaen van der Werff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autoportrait, 1697

Adriaen van der Werff, né le 21 janvier 1659 à Kralingen et mort le 12 novembre 1722 à Rotterdam, est un peintre, sculpteur et architecte néerlandais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Kralingen, près de Rotterdam, il fut l'élève d'Eglon van der Neer. L'électeur palatin, charmé de ses talents, lui fit une pension et l'anoblit.

Il a peint, le plus souvent en petite dimension, des scènes historiques, des scènes de la vie privée et des portraits.

Le Roi de Sardaigne posséda de lui Adam et Eve devant le corps d'Abel (musée de Turin), peinture qui fut gravée vers 1776 par Carlo Antonio Porporati (1741-1816) et dédicacé à Marie-Joséphine de Savoie (1753-1810), épouse du comte de Provence, futur Louis XVIII.

Van der Werff fut considéré par ses contemporains comme le plus grand peintre néerlandais de son temps, avant d'être accusé d'avoir trahi la tradition naturaliste hollandaise au XIXe siècle.

Son frère, Pieter Van der Werff (1661–1722), fut son principal élève et assistant.

Sources[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Adrien van der Werff » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ 1878 (Wikisource)

Liens externes[modifier | modifier le code]