Adon de Vienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Adon (homonymie).

Adon, archevêque de Vienne, saint de l'Église catholique, né dans le Gâtinais ou dans le diocèse de Sens, vers l'an 800, mort le à Vienne (Isère).

Il ne doit pas être confondu avec Adon (600-670), fondateur du monastère de Jouarre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille noble, il est envoyé encore enfant à Sigulfe, abbé de Ferrières, pour son éducation. Il se rend ensuite auprès de Marcward, abbé de Prüm près de Trèves, pour parfaire son éducation et y enseigner. Après la mort de cet abbé en 853, Adon se rend à Rome où il demeure près de cinq ans, puis à Ravenne. L’archevêque de Lyon, Remy, lui donne la paroisse de Saint-Romain près de Vienne. Il est élu l'année suivante évêque de Vienne et consacré en août ou septembre 860, malgré l'opposition du comte Girart de Roussillon et de sa femme Berthe[1]. Il participe au concile de Tousy, près de Toul en Lorraine, le , et à plusieurs autres. Il tient un concile à Vienne en 870. Après sa mort le 16 décembre 876, son corps est inhumé dans l'église des Apôtres, appelée aujourd'hui église Saint-Pierre, le lieu ordinaire de la sépulture des archevêques de Vienne. Il est fêté le 16 décembre.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Adon a rédigé

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Thomas Mermet Histoire de la ville de Vienne Firmin Didot, 1833
  2. Adon, Chronique universelle Rome, 1745, in-fol