Adolphe Noël des Vergers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Joseph Marin Adolphe Noël des Vergers (né le 2 juin 1805 à Paris et mort le 2 janvier 1867 à Nice) est un archéologue, un historien, un étruscologue, un orientaliste et un épigraphiste français du XIXe siècle.

Fils de Marin des Vergers député de Tonnerre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Très jeune il sa passionne pour les sciences et devient l'assistant Universitaire du chimiste le Baron Louis Jacques Thénard. Également passionné par les voyages il se rend en Italie, en Grèce, au proche Orient où il apprend l'arabe et traduit le livre de Abou'Iféda Une Vie de Mohamed. À la demande du gouvernement de Louis-Philippe il part en Sicile pour retracer l'histoire de l'occupation islamique. Il entreprend des fouilles sur la côte Tyrrhénienne avec l'aide d'un archéologue italien Alessandro François entre 1850 et 1856 qui lui permettent de découvrir le port de Populonia. C'est en 1857 qu'ils font la découverte de 19 chambres funéraires inviolées près de Vulci, connue depuis sous le nom de Tombe François dont les fresques évoquent les scènes guerrieres empruntées à l'Iliade d'Homère qui pour la première fois racontent la vie des étrusques.

Peu connu un France malgré un prix à son nom attribué par l'institut de France son histoire des étrusques est encore très connue en Italie.

Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (67e division)[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Abulfeda : Vie de Mahomet, publication, traduction et commentaire, Paris, 1837
  • Extrait d'une lettre écrite de Naples, par M. Noël Desvergers, à M. de Larenaudière in Nouvelles annales des voyages, de la géographie et de l'histoire ou Recueil des relations originales inédites, 21. Jg., janvier–mars 1839, p. 197-256 consulter sur Gallica
  • Abd-ar-Rahman Ibn-Muhammad Ibn-Haldun : Histoire de l'Afrique sous la dynastie des Aghlabites, et de la Sicile sous la domination musulmane, Paris, 1841
  • Histoire et description de l'Arabie (dans la collection L'univers pittoresque), Paris, 1847 consulter sur Gallica
  • Études sur Horace, 1855
  • Notice sur Borghesi, 1860
  • Essai sur Marc-Aurèle d'après les monuments épigraphiques, 1860
  • L'Étrurie et les étrusques ou Dix ans de fouilles dans les Maremmes toscanes, Paris, 1864 volume 1, volume 2

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jules Moiroux, Le cimetière du Père Lachaise, Paris, S. Mercadier,‎ 1908 (lire en ligne), p. 264

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :