Adolphe Hatzfeld

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Adolphe Hatzfeld (1824 - 1900), était un linguiste et philosophe français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Adolphe Hatzfeld est né dans la famille d'un pasteur protestant.

Il a été précepteur chez l'éditeur Louis Hachette et a collaboré au Dictionnaire latin - français - latin de Louis Marie Quicherat.

Il fréquente l'Institution Massin, puis l'École normale supérieure (1843), et obtient son agrégation de lettres en 1850. Il obtient son Doctorat ès lettres avec deux thèses, De la Politique dans ses rapports avec la morale. Essai sur "La République" de Platon et De Parmenide Platonis disputatio academica.

En 1855, il est professeur de littératures étrangères à Grenoble, et en 1860 professeur de rhétorique au lycée Louis-le-Grand à Paris. Il s'intéresse à l'hébreu et au français médiéval.

Il est l'auteur, avec Arsène Darmesteter, puis, après la mort de ce dernier, avec Léopold Sudre et Antoine Thomas, du Dictionnaire général de la langue française du commencement du XVIIIe siècle jusqu'à nos jours, précédé d'un traité de la formation de la langue, publié de 1890 à 1900, et qui a représenté le grand projet de sa vie.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • De la politique dans ses rapports avec la morale, 1850
  • De Parmenide Platonis, 1850
  • De l’Autorité d’une morale fondée sur la raison, 1857
  • Discours prononcé à la distribution solennelle, 1863
  • Royer Collard et M. Spuller, 1896
  • La Polémique anti-chrétienne au XIXe siècle, 1897