Adolphe Appian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Adolphe Appian, pseudonyme de Jacques Barthélemy Appian, né en 1818 à Lyon, où il est mort en 1898, est un peintre et graveur français de l'École Lyonnaise.

Son fils Louis Appian (1862-1896) est également peintre.

Le Haut du bois des roches à Rossillon) (1870), monastère royal de Brou, Bourg-en-Bresse.
Le Soir aux Martigues (vers 1850), Victoria Art Gallery (en), Bath.
La source de l'Albarine, (1870), gravure, Brooklyn Museum, New York.

Biographie[modifier | modifier le code]

De 1833 à 1836, Adolphe Appian suit des études de dessin à l'École des beaux-arts de Lyon dans les ateliers de Jean-Michel Grobon et d'Augustin Alexandre Thierrat.

Il débute au Salon de 1835 à Paris et expose au Salon de 1847 à Lyon, puis régulièrement dans les Salons de ces deux villes à partir de 1855.

En 1852, Adolphe Appian rencontre Jean-Baptiste Corot et Charles-François Daubigny qui marqueront durablement son travail et sa carrière. Jusque-là, il se partageait entre musique et peinture ; désormais, il se consacrera tout entier à la seconde.

Il participe à l'Exposition universelle de 1862 à Londres. Il obtient la médaille d'or au Salon de 1868 à Paris, et participe à l'Exposition universelle de Paris de 1889

Appian fréquente le village de Rossillon, alors apprécié par les peintres, et passe de nombreux étés à Artemare où il peint de nombreux sites du Valromey. Ami des peintres de l’École de Barbizon, il effectue plusieurs séjours à Fontainebleau. Il est surnommé le « Delacroix du fusain ».[réf. nécessaire]

Adolphe Appian meurt à Lyon en 1898.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Ses œuvres sont conservées au monastère royal de Brou à Bourg-en-Bresse, au musée Cantini de Marseille, au musée des beaux-arts de Lyon et au musée des beaux-arts de Nice. Ses tableaux figurent dans des collections publiques américaines : Fine Arts Museums of San Francisco (Californie), Cleveland Museum of Art (Ohio), Dalhousie University Art Gallery (Halifax, Nouvelle-Écosse) et Pomona College Museum of Art (Californie).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]