Adobe InDesign

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Adobe InDesign
Logo
Logo

Développeur Adobe Systems
Dernière version CC (2014) ()
État du projet en développement
Environnements Microsoft Windows, OS X
Langues anglais, arabe, portugais brésilien, chinois simplifié, chinois traditionnel, tchèque, danois, néerlandais, finnois, français, allemand, grec, hébreu, hongrois, italien, japonais, coréen, norvégien, polonais, russe, espagnol, suédois, turc, ukrainien
Type PAO
Licence Propriété de Adobe
Site web www.adobe.com/products/indesign/

Adobe InDesign est un logiciel d'application d'édition produit par Adobe Systems. Il peut être utilisé pour créer des œuvres telles que des affiches, dépliants, brochures, magazines, journaux ou livres. InDesign peut également publier du contenu adapté aux tablettes en collaboration avec Adobe Digital Publishing Suite. Les principaux utilisateurs sont les graphistes et artistes de production pour la création et la pose des publications périodiques, des affiches et des supports d'impression. Il prend également en charge l'exportation des formats EPUB et SWF servant à créer des e-livres ou des publications numériques, y compris des magazines numériques, et du contenu adaptés à la consommation sur tablette tactile. En outre, InDesign prend en charge XML, les feuilles de style et autres balises de codage, ce qui convient pour l'exportation marquée le contenu du texte pour une utilisation dans d'autres formats numériques et en ligne. Le traitement de texte Adobe InCopy utilise le même moteur que la mise en forme InDesign.

Histoire[modifier | modifier le code]

InDesign est le successeur d'Adobe PageMaker, qui a été acquis lors de l'achat d'Aldus à la fin de . En , PageMaker avait perdu la quasi-totalité du marché professionnel au profit de QuarkXPress 3.3, sorti en , et 4.0, sorti en . Quark a annoncé son intention de racheter Adobe [1] et de céder la société combinée de PageMaker pour éviter les problèmes antitrust.

Adobe a repoussé l'offre et la place a continué à travailler sur une nouvelle demande de mise en page. Le projet avait été lancé par Aldus et a été le nom de code « Shuksan ». Il était plus tard le nom de code « K2 » et a été libéré comme InDesign 1.0 en .

En , InDesign a été le premier OS X Mac — éditique natif (DTP) logiciel. Dans la version 3 (InDesign CS), il a reçu un coup de pouce dans la distribution en étant livré avec Photoshop, Illustrator et Acrobat dans la Creative Suite.

InDesign exporte des documents dans Adobe Portable Document Format (PDF) avec un support multilingue. C'était la première application de PAO compatible avec Unicode pour le traitement de texte, la typographie avancée avec OpenType polices, les fonctions de transparence avancées, des styles de mise en page, l'alignement optique des marges, et multiplateformes scripts utilisant JavaScript.

Les versions ultérieures du logiciel introduisent de nouveaux formats de fichiers. Pour supporter les nouvelles fonctionnalités, notamment typographiques, introduites avec InDesign CS, à la fois le programme et son format de document ne sont pas rétrocompatibles. Au lieu de cela, InDesign CS2 a le format rétrocompatible INX (extension inx), une représentation du document basé sur XML. Versions InDesign CS mises à jour avec la mise à jour 3.1 ne peut lire les fichiers InDesign CS2-enregistrés exportés au format inx. Le format InDesign Interchange ne supporte pas les versions antérieures à InDesign CS. Avec InDesign CS 5, Adobe remplacé INX avec InDesign Markup Language (IDML), une autre représentation du document basé sur XML [2]

Adobe InDesign CS3 développé (et Creative Suite 3) binaire universel Logiciel compatible avec Intel et PowerPCMac machines en , deux ans après l'annonce planifier, d'incommoder Intel-Mac premiers à adopter[pas clair]. Le PDG d'Adobe Bruce Chizen avait annoncé qu'« Adobe sera le premier d'une gamme complète d'applications universelles »[3]. Le CS2 version Mac eu le code étroitement intégré à la PPC architecture, nativement incompatible avec les processeurs Intel dans les nouvelles machines d'Apple. Le portage des produits à une autre plate-forme a donc été plus difficile que prévu. Adobe a développé l'application CS3 intégration des produits de Macromedia (), plutôt que de recompiler CS2 et CS3 simultanément développés.

InDesign et Leopard[modifier | modifier le code]

InDesign CS3 avait initialement un grave problème de compatibilité avec Leopard (Mac OS X v10.5), menant Adobe à déclarer : « Malheureusement, il n'y a pas de solutions à ces problèmes connus. »[4]. Apple a résolu ce défaut de compatibilité avec l'arrivée d'OS X 10.5.4[5].

Server version[modifier | modifier le code]

Adobe InDesign Server

En , Adobe a publié InDesign Server CS2, une version modifiée de InDesign (sans interface utilisateur) pour les plates-formes de serveur Windows et Macintosh. Il ne fournit pas n'importe quel client de l'édition ; il s'agit plutôt pour une utilisation par les développeurs dans la création de solutions client-serveur avec la technologie plug-in InDesign[6]. En Adobe a annoncé officiellement Adobe InDesign CS3 Server dans le cadre de la famille Adobe InDesign.

Versions[modifier | modifier le code]

InDesign CS5 icône
  • InDesign 1.0 (nom de code Shuksan, puis K2) :  ;
  • InDesign 1.0 J (nom de code Hotaka) avec support du japonais ;
  • InDesign 1.5 (nom de code Sherpa) :  ;
  • InDesign 2.0 (nom de code Annapurna) : . Première version supportant Mac OS X, les ombres portées et la transparence ;
  • InDesign CS (nom de code Dragontail) et InDesign CS PageMaker Edition (3.0) :  ;
  • InDesign CS2 (4.0) (nom de code Firedrake) :  ;
  • InDesign Server (nom de code Bishop) :  ;
  • InDesign CS3 (5.0) (nom de code Cobalt) : . Première version en Universal binaries ;
  • InDesign CS3 Server (nom de code Xenon) :  ;
  • InDesign CS4 (6.0) (nom de code Basil) :  ;
  • InDesign CS4 Server (nom de code Thyme) ;
  • InDesign CS5 (7.0) (nom de code Rocket) :  ;
  • InDesign CS5.5 (7.5) (nom de code Odin) :  ;
  • InDesign CS6 (8.0) (nom de code Athos) :  ;
  • InDesign CC (9.2) (nom de code Citius) :  ;
  • InDesign CC2014 (10) (nom de code Sirius) : .

Internationalisation et localisation[modifier | modifier le code]

Les éditions moyen-orientales d'Indesign sont fournies avec des paramètres spéciaux pour la mise en page des textes arabes ou hébreux. Elles comprennent :

  • Paramètres de texte : fournit des paramètres spéciaux pour la mise en page de textes arabes ou hébreux, tels que :
    • l'emploi des chiffres arabe, persans ou hindis ;
    • l'utilisation des kashidas pour l'espacement des lettres et la pleine justification ;
    • l'ajout des ligatures ;
    • l'ajustement de la position des diacritiques, telles que les voyelles de l'alphabet arabe ;
    • la justification du texte de trois manières possibles : standard, arabe, naskh[évasif] ;
    • l'insertion de caractères spéciaux, tels que les gereshs, les gershayims, les maqafs en hébreu et les kashidas en arabe ;
    • l'application de styles standards en hébreu et en arabe pour les pages, les paragraphes, les notes de bas de page et la numérotation.
  • Flux de texte bidirectionnel : la notion de flux de texte de droite à gauche s'applique à plusieurs objets : les histoires, les paragraphes, les caractères et les tableaux. Elle permet le mélange des deux sens de droite à gauche et de gauche à droite pour ces objets dans le même document. Il est possible de changer la direction des caractères neutres (ex. : / ou ?) selon la langue du clavier de l'utilisateur[7].
  • Table des matières : fournit un ensemble de tables des matières, une pour chaque langue prise en charge. Cette table est triée en fonction de la langue choisie. Les versions moyen-orientales d'InDesign CS4 permettent de choisir la langue du titre de l'index et des références croisées.
  • Index : permet la création d'un index simple de mots-clé ou d'un index un peu plus détaillé de l'information dans le texte en utilisant les codes d'indexation intégrés. Contrairement à d'autres programmes plus sophistiqués, InDesign est incapable d'insérer des informations de style de caractères dans le cadre d'une entrée d'index (par exemple, lors de l'indexation de titres de livres, de journaux ou de films). Les indices sont limités à quatre niveaux (le niveau supérieur et trois sous-niveaux). Comme les tables des matières, les index peuvent être triés en fonction de la langue sélectionnée.
  • Importation et exportation : permet l'import de fichiers QuarkXPress, même en utilisant les polices Arabic XT, Arabic Phonyx ou Hebrew Xpressway, tout en conservant la mise en page et le contenu. Il comprend 50 filtres d'import/export, y compris un filtre d'importation Microsoft Word 97-98-2000 et in filtre de texte brut.
  • Mise en page inverse : fournit une fonction de mise en page inverse pour inverser la mise en page d'un document, lors de la conversion d'un document de gauche à droite vers un document de droite à gauche, ou vice versa.
  • Rendu de script complexe : prise en charge de l'encodage des caractères en Unicode et de la mise en page complexe de polices arabes ou hébraïques. Le support de l'arabe et de l'hébreu est présent dans les éditions occidentales d'InDesign CS4, CS5, CS5.5 et CS6, mais l'interface utilisateur n'est pas visible nativement et est donc difficile d'accès.

Groupes d'utilisateurs[modifier | modifier le code]

InDesign a donné naissance à 86 groupes d'utilisateurs dans 36 pays avec un effectif total de plus de 51 000[8].

Source[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ann Marsh, « Pride goeth before destruction », sur Forbes,‎ (consulté le 20 octobre 2014)
  2. « documentation développeur InDesign », Adobe Developer Connection, Adobe Systems (consulté le 24 novembre 2013)
  3. San Francisco -. Couverture en direct de Steve Jobs Keynote 13h00 HAE, 6 juin 2005, la WWDC 2005 - Couverture en direct de Keynote, Le Mac Observer
  4. « Adobe InDesign CS3 5.0.2 Update Lisez-moi » [PDF] (consulté le 4 décembre 2010)
  5. Leopard 10.5.4 corrige InDesign services Nav Glitches Par: Anne-Marie, le 30 juin 2008, InDesignSecrets
  6. « Adobe InDesign Server CS2 Foire aux questions » (consulté le 29 avril 2007)
  7. http://helpx.adobe.com/indesign/using/arabic-hebrew.html
  8. « Groupe d'utilisateurs » (consulté le 25 février 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]