Admiral Scheer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

54° 19′ 35″ N 10° 09′ 39″ E / 54.3264, 10.1608

Admiral Scheer
Image illustrative de l'article Admiral Scheer
L’Admiral Scheer à quai à Gibraltar en 1936 lors de la guerre d'Espagne

Histoire
A servi dans War Ensign of Germany 1938-1945.svg Kriegsmarine
Quille posée 25 juin 1931
Lancement 1er avril 1933
Armé 12 novembre 1934
Statut coulé le 9 avril 1945
Caractéristiques techniques
Type Cuirassé
Longueur 186 m
Maître-bau 21,34 m
Tirant d'eau 7,25 m
Propulsion 8 moteurs diesel
Puissance 57 000 cv
Vitesse 27 nœuds
Caractéristiques militaires
Blindage tourelles (160 mm)
ceinture (80 mm)
pont (40 mm)
Armement 6 canons de 280 mm
8 canons de 150 mm
6 canons anti-aériens de 105 mm
8 canons anti-aérien de 37 mm
10 canons anti-aérien de 20 mm
8 tubes lance-torpilles de 533 mm
Aéronefs 2 hydravions type Arado Ar 196 avec catapulte
Autres caractéristiques
Électronique cellule de télépointage, radar
Chantier naval Kriegsmarinewerft à Wilhelmshaven
Port d'attache Kiel
Coordonnées 54° 19′ 15″ N 10° 09′ 48″ E / 54.3209, 10.163454° 19′ 15″ Nord 10° 09′ 48″ Est / 54.3209, 10.1634  

L’Admiral Scheer est un croiseur lourd (souvent dénommé « cuirassé de poche ») de la Kriegsmarine de classe Deutschland qui combattit durant la Seconde Guerre mondiale.

Constructions et caractéristiques[modifier | modifier le code]

Nommé d'après l'amiral Reinhard Scheer (1863-1928), qui commanda la flotte allemande pendant la bataille du Jutland, il est construit dans les chantiers navals de la Kriegsmarine à Wilhelmshaven, lancé en janvier 1931 et achevé en novembre 1934. À l'origine, il est classé Panzerchiff (navire cuirassé) par la Reichmarine, mais est reclassifié, comme ses sister-ships, en croiseur lourd en février 1940.

Le navire était nominalement sous la limite des 10 000 tonnes imposée aux navires de guerre allemands par le traité de Versailles bien qu'avec un déplacement en charge de 15 000 tonnes, il les dépassait significativement. Armé de 6 canons de 28 cm sur deux tourelles de tirs, l’Admiral Scheer et ses sister-ships étaient conçus afin de surpasser en puissance de feu tout croiseur plus rapide que lui et susceptible de le rattraper. Sa vitesse maximale était de 28 nœuds, ne laissant qu'une poignée de navires français ou britanniques capable de le suivre et assez puissants pour le couler[1]. Il emporte aussi 2 hydravions de reconnaissance Arado Ar 196 sur son pont.

Opérations[modifier | modifier le code]

Carte indiquant les mouvements de l’Admiral Scheer durant l'opération Wunderland.

L’Admiral Scheer participa à la guerre d'Espagne, notamment en bombardant le port d'Alméria. Au début de la Seconde Guerre mondiale, il mena des raids dans l'Atlantique Sud et fit un bref passage dans l'océan Indien. Il coula l'équivalent de plus de 113 223 tonnes de navires. Peu après son retour en Allemagne, il fut renvoyé au nord de la Norvège pour empêcher l'approvisionnement vers l'Union soviétique. Il fut engagé dans l'attaque avortée du convoi PQ-17 et mena l'opération Wunderland, une sortie en mer de Kara. Après être retourné en Allemagne à la fin 1942, le navire servit de navire d'entrainement jusqu'à la fin de 1944. Il soutint alors les opérations terrestres contre l'avancée de l'armée rouge. Il fut coulé par des bombardiers britanniques le 9 avril 1945 et resta alors à l'état d'épave au bord d'un quai.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Dudley Pope, The Battle of the River Plate: The Hunt for the German Pocket Battleship « Graf Spee », p. 7

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]