Adlai Ewing Stevenson (vice-président)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stevenson.
Adlai Ewing Stevenson

Adlai Ewing Stevenson I (23 octobre 183514 juin 1914), homme politique américain, élu de l'État d'Illinois, fut le 23e vice-président des États-Unis entre 1893 et 1897.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pendant la guerre de Sécession, Stevenson est procureur de district dans le comté de Woodford (Illinois). En 1874, il s'installe à Bloomington, où il est élu membre du Congrès sous les couleurs du Greenback party (ancêtre du Parti populiste), auxquelles il ajoute bientôt l'étiquette de démocrate. Il est réélu en 1878.

En 1885, le président démocrate Grover Cleveland nomme Stevenson au poste de premier assistant du Postmaster General des États-Unis en lui demandant, conformément au système des dépouilles, de limoger près de 40 000 républicains employés par le service des Postes. Cette tâche, menée à bien, lui vaudra le surnom de "Bourreau" (Headsman)[1].
Son efficacité dans cette mission de confiance lui vaut d'être choisi en 1892 comme candidat démocrate à la vice-présidence au côté de Cleveland. Ce dernier ayant à nouveau été élu, Stevenson devient vice-président (1893-1897).

Il est à nouveau candidat à la vice-présidence en 1900, mais le ticket démocrate mené par William Jennings Bryan échoue face au ticket républicain.

De confession presbytérienne, Adlai Ewing Stevenson I est le grand-père d'Adlai Ewing Stevenson II, gouverneur de l'Illinois (1949-1953), candidat démocrate malheureux à la présidence des États-Unis (1952 et 1956), et l'arrière-grand-père d'Adlai Ewing Stevenson III, sénateur démocrate de l'Illinois (1970-1981).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. David Kenney, Robert E. Hartley, An uncertain tradition: U.S. senators from Illinois, 1818-2003, SIU Press, 2003, p. 182.