Adjamé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Adjamé
Le rond-point Liberté, depuis l'immeuble des 220 logements. L'insalubrité et le désordre sont parmi les problèmes majeurs de la commune[1].
Le rond-point Liberté, depuis l'immeuble des 220 logements. L'insalubrité et le désordre sont parmi les problèmes majeurs de la commune[1].
Administration
Pays Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
Région Région des Lagunes
Département Abidjan
Maire
Mandat
Youssouf Sylla
2013-2018
Démographie
Population 254 290 hab. (2009)
Densité 21 016 hab./km2
Géographie
Coordonnées 5° 29′ 17″ N 4° 01′ 56″ O / 5.48806, -4.032225° 29′ 17″ Nord 4° 01′ 56″ Ouest / 5.48806, -4.03222  
Superficie 1 210 ha = 12,10 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côte d'Ivoire

Voir la carte administrative de Côte d'Ivoire
City locator 14.svg
Adjamé

Géolocalisation sur la carte : Côte d'Ivoire

Voir la carte topographique de Côte d'Ivoire
City locator 14.svg
Adjamé
Liens
Site web http://www.mairieadjame.net/
Adjamé dans la ville d'Abidjan

Adjamé est un quartier d'Abidjan nord, en Côte d'Ivoire. Adjamé, dont le nom signifie "la rencontre" ou "le centre" en tchaman, est situé au nord du quartier du Plateau. Adjamé est la commune abritant la plus ancienne souches abidjanaises, devant Treichville. Elle est le lieu de la plus importante gare routière du pays à partir de laquelle les lignes de bus irriguent l'ensemble du pays ainsi que la sous-région.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom de l'ancien village d'Adjamé est issu du peuple l'ayant fondé, les djemian appelés aussi " Agbou djemian, Koutoukou djemian". Avant de s'établir au cœur de l'actuelle commune, les djemian se sont déplacés successivement de l'actuel Zoo d'Abidjan, aux rives de l'actelle commune du Plateau en passant par l'emplacement actuel du stade Félix Houphouët-Boigny. Nangui Abrogoua, un des chefs ébrié tchamans originaire d'Adjamé, a joué un rôle important dans les négociations avec les colons français pour les droits terriens des djemian. Son nom est aujourd'hui associé à l'une des plus importantes artères de la métropole, partant d'Adjamé, et à l'université de la commune[2].

Lors du développement de la ville coloniale au Plateau, les premiers migrants travaillant sur le chantier du chemin de fer Abidjan-Niger ont construit leurs cases aux abords du village d'Adjamé. Depuis, la commune est devenue un intense centre de négoce entre locaux et migrants malinkés, mauritaniens et libanais se sont installés[2].

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Date d'élection Identité Parti
1970 Joseph Attoumbré PDCI-RDA
1980 Jean Benjamin Amoa PDCI-RDA
1985 Lassina Dembélé PDCI-RDA
1996 Pierre Djédji Amondji FPI
mars 2001
avril 2013 (réélu)
Youssouf Sylla RDR

Sport[modifier | modifier le code]

La ville dispose d'un club de football, le Stella Club d'Adjamé, qui évolue en MTN Ligue 1 et qui dispute ses matchs sur le terrain du stade municipal.

Comme dans la plupart des villes du pays, il est organisé, de façon informelle, des tournois de football à 7 joueurs qui, très populaires en Côte d'Ivoire, sont dénommés Maracanas.

Déchets devant la mairie, juillet 2008

Personnalités liées à la communes[modifier | modifier le code]

Train[modifier | modifier le code]

Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Abidjan Abobo Non précisé Bouaké Ouagadougou

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jonas Ehouman, Avenue 225, « Saleté à Adjamé, quelles en sont les origines? », sur http://www.avenue225.com/,‎ 19 août 2013 (consulté le 28 octobre 2013)
  2. a et b Rezo-Ivoire, « Historique de la commune d'Adjamé », sur http://www.rezoivoire.net/,‎ 2005 (consulté le 29 octobre 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]