Ademuz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ademuz
Ademús (ca)
Blason de Ademuz
Héraldique
Vue d'Ademuz.
Vue d'Ademuz.
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Communauté valencienne Communauté valencienne
Province Province de Valence Province de Valence
Comarque Rincón de Ademuz
District judic. Llíria
Maire
Mandat
Fernando Soriano Antón (PSOE)
Depuis 2003
Code postal 46140
Démographie
Gentilé ademucero/a
Population 1 203 hab. (2013)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 40° 04′ 00″ N 1° 17′ 00″ O / 40.0666667, -1.283333340° 04′ 00″ Nord 1° 17′ 00″ Ouest / 40.0666667, -1.2833333  
Altitude 660 m
Superficie 10 042 ha = 100,42 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Communauté valencienne

Voir sur la carte administrative de Communauté valencienne
City locator 14.svg
Ademuz

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Ademuz

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Ademuz
Liens
Site web www.ademuz.es

Ademuz, en castillan et officiellement (Ademús en valencien), est une commune d'Espagne de la province de Valence dans la Communauté valencienne. Elle est située dans la comarque du Rincón de Ademuz et dans la zone à prédominance linguistique castillane[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Ademuz est située à l'extrême nord-ouest de la province de Valence, entourée complètement par les communautés autonomes de Castilla-La Mancha et Aragon. Le territoire d'Ademuz, plein de montagnes, est divisé par le fleuve Turia. Les principaux produits agricoles sont l'amande et la pomme, très appréciées aux marchés.

Fleurs d'amandier

La plupart de la surface d'Ademuz est pleine de montagnes, où on peut faire de belles promenades. Il y a de beaux paysages, des bois de pins, savines et plusieurs arbres. Il y a aussi la plaine du fleuve Turia, où on cultive des pommiers, des amandiers et des légumes.

Localités limitrophes[modifier | modifier le code]

Le territoire municipal de est voisin de celui des communes suivantes: Casas Altas, Castielfabib, Puebla de San Miguel, Torrebaja et Vallanca, toutes situées dans la province de Valence.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premières traces du passé d'Ademuz remontent au Néolithique et à l'âge du bronze. Il y a aussi nombreuses traces de la culture ibère et musulmane. Sous la domination musulmane, la ville connaît une petite splendeur, ayant une position militaire stratégique, près du fleuve Turia. L'importance militaire du château d'Ademuz sera très renommée au Moyen Âge. Dès le XIVe siècle, Ademuz deviendra ville royale, avec représentation au parlement du Royaume de Valence, domaine des rois d'Aragon. Ademuz et son château subissent de lourdes attaques à plusieurs reprises, particulièrement par l'armée royale de Pierre III de Castille lors de la guerre contre le roi d'Aragon Pierre IV, au XIVe siècle,

Église de Nôtre-Dame de la Huerta. Ademuz. XIVe siècle

mais aussi par les armées bourboniennes lors de la guerre de Succession d'Espagne (1701-1714), la Guerre d'Espagne sous le Ier Empire (1808-1814) et les guerres Carlistes à plusieurs périodes du XIXe siècle.

Démographie[modifier | modifier le code]

Evolution démographique
1842 1877 1900 1920 1940 1960 1981 2001 2005 2006 2007 2008
3.033 3.339 3.415 4.092 3.866 2.827 1.545 1.115 1.157 1.183 1.242 1.269

Traditionnellement les habitants d'Ademuz ont émigré vers les grandes villes comme Valence ou Barcelone. Après la dernière guerre civile (1936-39) l'émigration des exilées républicains s'est dirigée vers la France. Ceci a eu continuation avec l'émigration temporaire des années 1950-80, que s'est dirigée vers les vendanges françaises du Roussillon, Pyrénées-Orientales et Aude.

Par contre, les dernières années Ademuz reçoit de la population étrangère, en provenance de la Roumanie et des pays du Maghreb. Cela a fait augmenter légèrement la population locale.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires, depuis les premières élections démocratiques.

Législature Nom du Maire Parti politique
1979-1983 Martirián Sánchez Monterde UCD
1983-1987 Martirián Sánchez Monterde Organización Independiente Valenciana (OIV)
1987-1991 Rafael Edo Pertegaz PSOE
1991-1995 Jesus Férriz Hinojosa PP
1995-1999 Jesus Férriz Hinojosa PP
1999-2003 Jesus Blasco Sanchez PP
2003-2007 Fernando Soriano Antón PSOE
2007-2011 Fernando Soriano Antón PSOE

Économie[modifier | modifier le code]

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Architecture religieuse[modifier | modifier le code]

  • Église de Saint-Pierre et Saint-Paul. Baroque du XVIIe siècle.
  • Église de Nôtre Dame de la Huerta. Gothique du XIVe siècle.
  • Chapelle de Saint Joaquim. Gothique du XVe siècle. Cette chapelle faisait part de l'ancien Hôpital de Pauvres de Sainte-Anne.
  • Chapelle de Sante Barbare. Située au château, érigée au XVIIe siècle.
  • Chapelle de Nôtre Dame du Rosier. XVIIIe siècle.

Architecture civile[modifier | modifier le code]

Ancien blason d'Ademuz au Moyen Âge
  • Château. Origine musulmane, très important au Moyen Âge.
  • Casa de la Villa. Mairie du XVIe siècle.
  • Les Halles Municipales. Ancien magasin de blé médiéval, avec l'ancien blason municipal au-dessus de la porte.
  • Four médiéval. De l'ancien bâtiment reste seulement un arc.
  • Prison municipale. Ancienne prison municipale bâtie au XVIe siècle, aujourd'hui destinée à la salle d'expositions temporelles.
  • Moulin de la Ville. XIIIe siècle.
  • Moulin Nouveau. XVIIIe siècle.
  • Casa de la Cultura. Centre culturel de la municipalité, situé au ancien Café-Théâtre La Unión, bâtiment érigé au 1920 par les gens d'Ademuz liées aux partis républicains. À l'époque, c'était un important point de repère de la culture, où on discutait, on faisait des représentations théâtrales, cabaret, carnavals, etc. Aujourd'hui est aussi le siège de la Société Musicale d'Ademuz.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • José Ríos. Écrivain du XVIIIe siècle.
  • Vicente Español. Curé illustre du XVIIIe siècle à l'église d'Ademuz.
  • Eusebio Cañas. Écrivain et traducteur du XVIIIe siècle.
  • Elvira Lindo. Écrivaine née en 1962.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en espagnol intitulé « Ademuz » (voir la liste des auteurs)
  • Eslava Blasco, Raúl: Ademuz y su patrimonio histórico-artístico. Ademuz, 2007. (ISBN 978-84-606-4251-0)
  • Gargallo Gil, J.E.: Habla y cultura popular en el Rincón de Ademuz. Madrid, 2004.
  • Rubio Herrero, Samuel: Historia verdadera de la cruz que chilla y fundación del Hospital de San Joaquín. Ademuz, 2001.
  • Rodrigo Alfonso, Carles: El Rincón de Ademuz, análisis comarcal. Valencia, 1998.
  • ABABOL. Revue du Instituto Cultural y de Estudios del Rincón de Ademuz (ICERA), par Ángel Antón Andrés et publiée à Ademuz des 1995.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]