Adel Osseiran

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Adel Osseiran

Adel Osseiran (عادل عسيران) est un homme politique libanais né en 1905 et décédé en 1998.

Député chiite du Sud Liban entre 1943 et 1951, puis entre 1953 et 1964 et entre 1968 et 1992, il a joué un rôle important lors de la crise d’Indépendance du Liban en 1943, quand il fut arrêté par les Français avec les présidents Béchara el-Khoury, Riyad es-Solh et Camille Chamoun.

Entre 1953 et 1959, il a présidé le Parlement libanais. Au cours de sa carrière, il a occupé différents postes ministériels : Ministre des Provisions, ministre du Commerce et de l’Industrie (1943-1944) dans le gouvernement de Riyad el Solh, sous la présidence de Béchara el-Khoury. Ministre de l’Intérieur (1969) et ministre de la Justice (1969-1970) dans les gouvernements de Rachid Karamé, sous la présidence de Charles Hélou. Ministre de la Justice (1974-1975) dans le gouvernement de Rachid Solh, sous la présidence de Soleimane Frangié. Ministre des Travaux publics et des Transports, ministre de l’Economie et du Commerce, ministre de l’Education nationale et des Beaux-arts, ministre du Plan et ministre de la Justice (1975-1976) dans le gouvernement de Rachid Karamé, sous la présidence de Soleimane Frangié. Ministre de la Défense et de l’Agriculture (1984-1988) dans les gouvernements de Rachid Karamé et Salim El-Hoss, sous la présidence d’Amine Gemayel.

Son fils, Ali Osseiran, est député chiite de Zahrani, dans le bloc parlementaire de Nabih Berri, depuis 1992, le bloc de la Libération et du Développement.