Adamastor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Adamastor ou le géant des Tempêtes est l'esprit du Cap des Orages (Cap de Bonne-Espérance), cité par Claudien dans sa Gigantomachie, puis popularisé par Luís de Camões (1524-1580) dans Les Lusiades.

L'esprit est censément apparu à Vasco de Gama et avait prédit les désastres qui émaillèrent le voyage vers l'Inde[réf. nécessaire].

La première vie d'Adamastor est aussi le nom d'une nouvelle surréaliste de l'écrivain afrikaner André Brink.

Dans la littérature[modifier | modifier le code]

Victor Hugo le cite dans 'Les Misérables, livre III, dans sa description du gamin de Paris :

« Si Adamastor lui apparaissait, le gamin dirait "Tiens ! Croquemitaine !" »

Alexandre Dumas le cite dans L'état civil du comte de Monte-Cristo (édition Gallimard, bibliothèque de La Pléiade, annexe I, p. 1434) :

« À mesure que nous avancions, Monte-Cristo semblait sortir du sein de la mer et grandissait comme le géant Adamastor. »

Gaetano accompagne alors Franz en barque de l’île d'Elbe à l'île de Monte-cristo.

Luís de Camões lui fait dire dans Les Lusiades (Os Lusíadas en version originale portugaise) la célèbre apostrophe « Ne me défiez pas, car je suis le promontoire immense et ténébreux que vous autres Portugais nommez cap des Tempêtes ».

À l'opéra[modifier | modifier le code]

Giacomo Meyerbeer, qui s'inspire de la vie de Vasco de Gama dans L'Africaine, a écrit, au troisième acte, l'air connu de Nelusko : Adamastor, roi des vagues profondes.