Adama Samassékou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Adama Samassékou

Adama Samassékou est un homme politique malien.

Après avoir fait ses études primaires et secondaires au Mali, Adama Samassékou a étudié la philologie et la linguistique à Moscou puis à Paris où il obtient un diplôme d'études approfondies en linguistique africaine à l’Université de la Sorbonne[1].

Il a été chef du département de linguistique de l’Institut des sciences humaines du Mali, puis directeur de la Bibliothèque nationale du Mali et conseiller du ministre de la Culture[1].

Engagé dans la vie associative (président-fondateur du Mouvement des peuples pour l’éducation aux droits humains, président de la Fédération ICVolontaires) et politique (fondateur de la section française de l’Alliance pour la démocratie au Mali), Adama Samassékou a été ministre de l’Éducation entre 1993 et 2000[1].

Adama Samassékou est président de l’Académie africaine des langues et a présidé le Comité préparatoire du Sommet mondial sur la société de l'information à Genève en 2003[2],[1].

En 2010 M. Samassékou était une des commissionaires de la Commission de haut niveau "Le large bande au service du développement numérique"[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Biographie de de M. Adama Samassékou, Président du PrepCom du SMSI sur le site du Sommet mondial sur la société de l'information, 2004 itu.int
  2. L’Académie africaine des langues ouvrira courant 2005 Interview d’Adama Samassékou, président de l’institution, Afrik.com, 18 février 2005 afrik.com
  3. Communiqué de presse de l'UIT de 10 mai 2010 itu.int